Comparatif Bible-Coran pour comprendre qui est Ibrahim

Le prophète Ibrahim dans le Coran ressemble à s'y méprendre au patriarche Abraham dans la Bible. Quel est le lien entre les deux ? Quelles sont les sources coraniques ?

3 minutes et 58 secondes avec Angel Di Maria, Abraham dans le Coran, des manuscrits d'Istanbul et un peu de philo bien solide pour conclure.
Dernière mise à jour -  
5/8/2021

Les Unes du journal L'Equipe comme on les aime

Footballeur maillot Real Madrid Angel di Maria affiche L'Equipe

On s’est régalés le 18 septembre 2019 quand le PSG a éreinté la défense du Real Madrid.
Et on s’est également émerveillés des références bibliques qui ont émergé un peu partout pour saluer la performance d’un homme, Angel di Maria, dont le nom signifie littéralement Ange de Marie. Notre journal préféré — seule publication médiatique vraiment sérieuse en Europe — a ainsi titré : « Danse avec les anges ».

Cela tombe : on peut vous parler ici de la visite de 3 anges à Abraham. Et le commentateur du match s’est exclamé « Ave di Maria » au moment du 2ᵉ but de l’attaquant argentin ! Bonheur.

L'éclairage

Les sources du Coran

Le Coran est tissé de références bibliques mais pas que, il puise dans :

  • Les écrits bibliques
  • La littérature juive
  • La littérature chrétienne.

Le Coran recompose ainsi de nombreux récits pour délivrer un autre message théologique. Il est donc toujours intéressant de comparer les écrits bibliques et coraniques qui mobilisent les mêmes figures. C’est le cas d’Abraham que le Coran appelle Ibrahim (vocalisation d’Abraham en arabe).

tombeau Abraham Hébron Bethléem vert pèlerinage
Le tombeau d'Abraham se situe selon la tradition à Hébron au Sud de Bethléem.

Très haut lieu de pèlerinage pour les juifs comme pour les musulmans il se situe à la jointure d'une synagogue et d'une mosquée. C'est malheureusement un des plus hauts lieux de tension du conflit actuel.

Passage du Coran

« Lorsque la nuit l'enveloppa, il vit une étoile et il dit : 'Voici mon Seigneur !' Mais il dit, lorsqu'elle eut disparu : 'Je n'aime pas ceux qui disparaissent'. Lorqu'il vit la lune qui se levait, il dit : 'Voici mon Seigneur !' Mais il dit, lorsqu'elle eut disparu : 'Si mon Seigneur ne me dirige pas, je serai au nombre des égarés'. Lorsqu'il vit le soleil qui se levait, il dit : 'Voici mon Seigneur ! C'est le plus grand !' Mais il dit, lorsqu'il eut disparu : 'Ô mon peuple ! Je désavoue ce que vous associez à Dieu. Je tourne mon visage, comme un vrai croyant, vers celui qui a créé les cieux et la terre. Je ne suis pas au nombre des polythéistes'. »

Coran, Sourate 6, versets 76 à 80.

Ibrahim : l'archétype du monothéiste

  • La Bible présente Abraham comme le père du peuple de Dieu, qui conduira ce dernier en Terre Promise.
  • Le Coran n'évoque pas cela avec Ibrahim. Il présente Abraham/Ibrahim comme un homme qui contemple le soleil, les astres et la lune et découvre à travers leurs mouvements qu’on ne peut pas les associer à des dieux mais qu’il y a un Dieu qui les a créés. Le message coranique tend donc à distinguer Ibrahim des polythéistes.

Ainsi, dans le Coran, Abraham/Ibrahim n'est pas présenté comme le père d'une nation, mais comme l'archétype du monothéiste.

homme casquette

L'enjeu du Coran : se distinguer comme un monothéisme

Il peut y avoir deux enjeux pour ce texte coranique à insister sur le monothéisme d'Ibrahim :

  • Dans le contexte de l'Arabie de l'époque composée de tribus sans unité religieuse et ou se développaient des cultes polythéistes, il s'agit de se démarquer. Ibrahim est un monothéiste qui ne se confie pas dans les astres.
  • Les caravanes commerciales sont nombreuses en Arabie et parmi elles, on trouve des marchands chrétiens. Or, le Coran reproche aux chrétiens d'être polythéiste. Pour la théologie coranique, dire qu’on croit au Père, au Fils et au Saint-Esprit n’est pas compatible avec la foi en un seul Dieu. Dans cette perspective, le monothéisme d'Ibrahim peut apparaître comme une spécificité.

Non, les chrétiens ne sont pas des polythéistes

  • On n’a pas tellement besoin de vous le dire mais on le répète quand même : tout le corpus biblique proclame l'unicité de Dieu. Et les traditions juives comme chrétienne revendiqueront ce monothéisme.
  • On évoquerait bien avec vous les trésors de la philosophie grecque dans laquelle la théologie chrétienne a puisé pour démontrer que la Trinité — le Père, le Fils et l’Esprit Saint — est la révélation du Dieu unique en trois personnes.
fresque sainte trinité rouge blanc bleu Masaccio
Masaccio (1401–1428), La Sainte Trinité (fresque, 1425-1428), Basilique Santa Maria Novella, Florence, Italie.

Le mot de la fin

Pour conclure sur ce sujet, on laisse la parole à un maître. Si vous ne comprenez rien à cette citation sur l’Uni-Trinité, c’est que tout cela reste pour vous un mystère. Et c’est bien, car ça l’est !

« Dans la « métamathématique » trinitaire, le mystérieux Troisième, l’Esprit, n’assure pas seulement l’unité de l’Un et de l’Autre, du Père et du Fils. Il signifie le dépassement infini de l’opposition, non par simple retour à l’origine, mais par affirmation d’une diversité absolue dans l’unité absolue. L’Uni-Trinité est ainsi une unité plus totale que celle de l’Inde, car, dans l’Esprit, elle porte simultanément à l’absolu identité et la différence. De sorte que la différence n’est plus séparation, mais un mode unique, ineffablement unique, d’existence de l’unité. »

Olivier Clément, L’autre soleil, Desclée de Brouwer, 2010, Paris, p.142

Lisez également

Plongez dans ces Sagas

Recevoir notre incroyable newsletter

Le dimanche à 15h découvrez un passage des Écritures et les œuvres de stars d’hier et d’aujourd’hui qu’elles ont inspirées. Cinéma, musique, peinture et littérature : il y en a pour tous les goûts. C’est gratuit et sans publicité.
Vous allez adorer. Allez lire une newsletter.

Pour un temps paisible dans la vallée du Rhône

Retraite spirituelle

Pour prendre un temps de repos, de rencontre ou de ressourcement spirituel, l'abbaye de Champagne est tout simplement un lieu d'accueil idéal.

En abbaye

Située entre Lyon et Valence, l’Abbaye Saint-Pierre de Champagne est l’une des maisons des chanoines réguliers de Saint-Victor, abritant notamment une magnifique église romane du XIIe siècle.

En vallée du Rhône

Pour les amateurs des biens de la Création, outre d’innombrables caves à vin de grande qualité, une remarquable distillerie se trouve à 3 km seulement de l’abbaye. Vous pourrez rentrer à pieds…

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de “cookies” destinés à améliorer la performance de ce site, à en adapter les fonctionnalités. (Plus d'infos)
Accepter