S'inscrire à la newsletter

Dans le film Dune, en quoi Paul Atréides est-il inspiré de Jésus ?

En quoi le film Dune et le personnage de Paul Atréides s'inspirent-ils de la figure du Christ ? Jésus est-il annoncé dans l'Ancien Testament ? En quoi prend-il les attentes à contre-pied ?

◷ 03 minutes et 49 secondes avec Dune, Paul Atréides, Le Greco, Rubens et Hans Urs von Balthasar
Dernière mise à jour -  
29/3/2022

Paul Atréides, le Messie de Dune au cinéma

On préfère vous prévenir d’emblée : ne lisez pas ce numéro si vous ne souhaitez pas être spoilé sur le film Dune.

Vous pouvez aller fureter sur notre site pour combler votre curiosité en lisant d'autres numéros (on en a écrit plus de 200, alors vous avez de quoi faire !) ou en parcourant nos nombreuses sagas.

Tout récemment, Denis Villeneuve a porté à l’écran la première moitié du premier tome de la saga de Frank Herbert, le cycle de Dune, sorti en salle le 15 septembre 2021 en France.

Les premiers tomes racontent l’histoire de Paul Atréides. Et ce personnage est finalement très inspiré par de nombreuses figures bibliques.

Le texte biblique qui raconte les souffrances du Messie


Il était méprisé et abandonné des hommes, homme de douleurs et familier de la souffrance
, comme un objet devant lequel on se voile la face ; en butte au mépris, nous n'en faisions aucun cas.

Vraiment, c'était nos maladies qu'il portait, et nos douleurs dont il s'était chargé ; et nous, nous le regardions comme un puni, frappé de Dieu et humilié.

Mais lui, il a été transpercé à cause de nos péchés, broyé à cause de nos iniquités ; le châtiment qui nous donne la paix a été sur lui, et c'est par ses meurtrissures que nous sommes guéris. [...]

On le maltraite, et lui se soumet et n'ouvre pas la bouche, semblable à l'agneau qu'on mène à la tuerie, et à la brebis muette devant ceux qui la tondent ; il n'ouvre point la bouche. [...]

On lui a donné son sépulcre avec les méchants, et dans sa mort il est avec le riche, alors qu'il n'a pas commis d'injustice, et qu'il n'y a pas de fraude dans sa bouche. [...]

C'est pourquoi je lui donnerai sa part parmi les grands ; il partagera le butin avec les forts. Parce qu'il a livré son âme à la mort et qu'il a été compté parmi les malfaiteurs ; et lui-même a porté la faute de beaucoup, et il intercédera pour les pécheurs.

Ancien Testament, Livre d’Isaïe, chapitre 53, versets 3 à 12. Traduit de l’hébreu par les équipes de notre programme de recherches La Bible En Ses Traditions.

Le film Dune et les influences bibliques du personnage de Paul Atréides

Le Greco (1541-1614), L’Agonie dans le Jardin (1610, huile sur toile), Musée des Beaux-Arts de Bilbao, Espagne. Domaine public.

Paul Atréides, le Messie de Dune inspiré de Jésus

Dans le livre et le film Dune, Paul Atréides est un adolescent issu d’une famille puissante, héritier d'une lignée de haut rang. Il bascule brutalement dans le tourbillon de l’histoire et devient, malgré lui et conformément à une prophétie, le Messie de la planète Dune à la tête d’une guerre qui va bouleverser l’ordre de l’univers.

Et c’est là que le blockbuster américain est héritier d’une influence biblique énorme. Car, à l’image de Jésus, la particularité de ce « Messie de Dune » (l’expression est même le titre du deuxième tome de Frank Herbert) est d’être au fond un messie souffrant :

  • Paul Atréides réalise qu’il est conditionné par un long processus de sélection génétique dont il est à la fois l’aboutissement et la victime. Ainsi, tout comme le Christ, il connaît son sort et accomplit les prophéties qui annoncent toutes les étapes de sa vie.

  • Paul Atréides n’endosse le rôle de leader politique et spirituel qu’à rebours de ses plus profonds désirs. Il ne veut pas être ce qu’il est appelé à être, mais il y consent. Là encore, ce tiraillement de la volonté rappelle le Christ, qui dit au moment de son agonie au Jardin des Oliviers : « Mon Père, s'il est possible, que cette coupe passe loin de moi ! Cependant, non pas comme je veux, mais comme tu veux. » (Mt 26, 39)
  • Enfin, parce qu'il est fondamentalement juste et bon, Paul Atréides va décider d’utiliser ses visions pour influer sur le futur et littéralement se frayer un chemin dans les avenirs possibles. Ce chemin évitera aux êtres vivants de l’univers les pires scénarios au prix de grandes souffrances pour lui-même et, finalement, au prix de sa propre vie. Comme le Christ, encore une fois. *Bon là on vient peut-être de spoiler “le” film de l’année 2021, mais est-ce qu’on peut spoiler une œuvre qui a 50 ans ?

Maintenant que vous savez déceler les influences bibliques de Dune, vous ne regarderez plus de la même manière ce blockbuster américain !

D'ailleurs, cette même influence se retrouve également dans Harry Potter et dans Le Seigneur des Anneaux, comme on en parle ici.

Dans le film Dune de Denis Villeneuve, c'est l'acteur franco-américain Timothée Chalamet qui incarne Paul Atréides, le personnage qui reprend de nombreux traits à la figure du Christ.

Jésus, pas vraiment le type de Messie attendu

Tout au long de sa vie publique, le Christ n’a eu de cesse d’échapper à l’image que ses contemporains juifs se faisaient du messie d’Israël... C’est-à-dire l’image de celui qui, annoncé par les prophètes, allait délivrer son peuple du joug des envahisseurs (babyloniens, romains et autres) et restaurer la royauté (au sens politique) en Israël.

Cette attente était extrêmement forte et il était particulièrement difficile aux Juifs de l’époque d’imaginer un messie qui ne soit pas victorieux et puissant, surtout avec les Romains sur le dos.

Pourtant, Jésus est bel et bien victorieux et puissant, mais selon une perspective qui n'est ni militaire ni politique. Par sa résurrection, le Christ est victorieux de la mort et du péché, comme l'illustre le tableau de Rubens qui présente un Jésus triomphant et glorieux.

Peter Paul Rubens (1577-1640), Le Christ triomphant de la mort et du péché (1615-1616, huile sur bois, 175 x 137 cm), Musée des Beaux-Arts de Strasbourg. Domaine public.

On profite de la fin de cet éclairage pour dire un grand merci à notre cher Jef, qui a très librement inspiré ce numéro !

Le mot de la fin

Immense théologien suisse du XXe siècle, Balthasar conclut ce numéro avec des mots puissants pour rappeler combien Dieu est victorieux par sa mort sur la croix :

« La vérité, mesure que la foi utilise, est la mort de Dieu par amour du monde - pour l’humanité et pour moi - dans la nuit de la croix de Jésus-Christ. Toutes les sources de la grâce jaillissent de cette nuit : la foi, l’espérance et la charité. Tout ce que je suis, en tant que je suis plus qu’un être éphémère sans espérance, dont la mort anéantit toutes les illusions, je le suis par cette mort, qui me donne accès à la plénitude de Dieu. Je fleuris sur la tombe du Dieu qui mourut pour moi, j’enfonce mes racines dans le sol nourricier de sa chair et de son sang. L’amour que j’y puise dans la foi ne peut donc être d’une autre nature que celle de l’être enseveli pour moi. »

Hans Urs von Balthasar (1905-1988), Cordula ou l’épreuve décisive, Éditions Beauchesne, Paris, 1969.

Envie de (re)découvrir les Écritures ?
Notre incroyable Newsletter
- Tous les dimanches à 15h
- Gratuit, drôle et intelligemment décalé
- 3 minutes de lecture
Merci ! Votre inscription a bien été prise en compte
Oups, un problème est suvenu, veuillez réessayer !

Lisez également

Plongez dans ces Sagas

Recevoir notre incroyable newsletter

Le dimanche à 15h découvrez un passage des Écritures et les œuvres de stars d’hier et d’aujourd’hui qu’elles ont inspirées. Cinéma, musique, peinture et littérature : il y en a pour tous les goûts. C’est gratuit et sans publicité.
Vous allez adorer. Allez lire une newsletter.

Pour un temps paisible dans la vallée du Rhône

Retraite spirituelle

Pour prendre un temps de repos, de rencontre ou de ressourcement spirituel, l'abbaye de Champagne est tout simplement un lieu d'accueil idéal.

En abbaye

Située entre Lyon et Valence, l’Abbaye Saint-Pierre de Champagne est l’une des maisons des chanoines réguliers de Saint-Victor, abritant notamment une magnifique église romane du XIIe siècle.

En vallée du Rhône

Pour les amateurs des biens de la Création, outre d’innombrables caves à vin de grande qualité, une remarquable distillerie se trouve à 3 km seulement de l’abbaye. Vous pourrez rentrer à pieds…

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de “cookies” destinés à améliorer la performance de ce site, à en adapter les fonctionnalités.