Que veut dire le mot « Amen », répété sans cesse par les Chrétiens ?

Pourquoi le mot « Amen » est-il identique quelle que soit la langue parlée ? Est-il vraiment universel ? Peut-on trouver son origine et sa signification dans les Écritures ?

3 minutes et 48 secondes avec Otis Redding, Barney Stinson, Homer Simpson et Saint-Exupéry
Dernière mise à jour -  
15/10/2020

Le grand Otis Redding nous berce de sa voix en chantant Amen

Comment vous dire que Otis Redding est pour nous le chanteur kiffant par excellence ? Mort prématurément à 26 ans en 1967, inspirateur des plus grands (des Rolling Stones et Aretha Franklin à Jay-Z et Kanye West en passant par Johnny Hallyday), il interprète Amen, titre qu’on écoute en boucle pour se donner quelques good vibes.

Un texte biblique pas trop long à lire

Béni soit le Seigneur à jamais ! Amen ! Amen !

Psaume 88, verset 53, dans l’Ancien Testament Traduit par les équipes de notre programme de recherches La Bible En Ses Traditions

L'éclairage

On bat notre record du texte biblique le plus court pour s’intéresser particulièrement à un seul mot qui traverse tout le corpus biblique.

amen baby rire célébrité veste plateau télé

L'origine du mot amen : un très très très vieux mot

Le mot Amen fait partie de ces termes que tout le monde connaît, pas besoin d’être croyant pour cela. Pourtant, en connaît-on vraiment le sens ? Faites le test autour de vous, ça devrait être intéressant…

Ce mot hébreu vient des Écritures Saintes. Il est passé à travers les âges, les civilisations et les langues différentes. Donc, premier constat : c’est un très très très vieux mot. Dans la Bible en grec et dans la Bible en latin, on dit aussi « amen ». Le choix de ne pas le traduire souligne son importance.

👉 Du coup, retour à l’hébreu : de vieux spécialistes passionnants vont éclairer un peu le truc.

amen langue hébreu jaune
L’écriture d’amen en hébreu (pour simplifier les choses, sachez que les caractères hébraïques sont à l'origine... araméens)

Petit tour par l'hébreu : amen signifie appui

La racine hébraïque du mot amen signifie appui. Quand je réponds « amen » à quelqu’un ou à une hymne liturgique, je dis en fait : « Je trouve mon appui en ce qui vient d’être dit ».
Dans l’Écriture, ce mot revient forcément au sujet de Dieu. On dit « amen » en réponse à la révélation de réalités divines pour signifier : « Mon appui principal et fondamental est en Dieu ».

👉 Comme le dit le théologien canadien Marc Girard, l’aman hébreu d’où vient le mot amen exprime la solidité, la permanence, la stabilité. Si on prend appui en Dieu, c’est parce qu’on peut croire qu’il est une réalité stable en opposition à ce qui est éphémère, provisoire et périssable.

mamon argent materiel richesse homme vieux Le breton
Louis Le Breton (1818-1866), « Mammon » (gravure, 1863), Dictionnaire infernal de Jacques Auguste Collin, Paris, 1818 (1).

Dans la Bible, la racine aman qui a donné amen ressemble à Mammon : Mammon est la richesse matérielle qui devient l’idole des hommes prêts à tout sacrifier pour y parvenir. Ainsi donc, il y a deux voies : l’homme peut aussi dire « amen » aux richesses matérielles décrites comme éphémères et périssables au contraire de Dieu. Elles s'appellent alors Mammon.

Amen s'entend comme vérité et fidélité

Ce terme Amen qui désignait donc la solidité a évolué dans deux directions :

  • 1- la vérité : en disant amen, on dit « en vérité », on déclare la vérité de ce qui est dit.
  • 2- la fidélité : on déclare sa fidélité à ce qui est dit. « J'y crois ! »

Voilà, vous y penserez la prochaine fois que vous le direz !

burns simpsons jaune chauve nez crochu dent
Montgomery Burns, richissime personnage des Simpsons (qui a bercé l’enfance de pas mal d’entre nous, pour le meilleur et pour le pire), vit à Mammon Lane, voir la notice du tableau précédent pour comprendre le lien avec le mot amen.

Le mot de la fin

Dans une œuvre parue après sa mort, Saint-Exupéry réfléchit à ce qui pourrait échapper au passage du temps, à ce qui pourrait constituer une citadelle solide. Bref, le bouquin pourrait s’appeler Amen mais ce chef-d’œuvre se nomme Citadelle et on y a lu un solide enseignement de sagesse de notre époque moderne :

« Ainsi ai-je longtemps médité sur le sens de la paix. Elle ne vient que des enfants nés, que des moissons faites, que de la maison enfin rangée. Elle vient de l’éternité où rentrent les choses accomplies. Paix des granges pleines, des brebis qui dorment, des linges pliés, paix de la seule perfection, paix de ce qui devient cadeau à Dieu, une fois bien fait.

Car il m’est apparu que l’homme était tout semblable à la citadelle. Il renverse les murs pour s’assurer la liberté, mais il n’est plus que forteresse démantelée et ouverte aux étoiles. Alors commence l’angoisse qui est de n’être point. Qu’il fasse sa vérité de l’odeur du sarment qui grille ou de la brebis qui doit tondre. La vérité se creuse comme un puits. Le regard quand il se disperse, perd la vision de Dieu. En sait plus long sur Dieu que l’épouse adultère ouverte aux promesses de la nuit, tel sage qui s’est rassemblé, et ne connaît rien que le poids des laines.
Citadelle je te construirai dans le cœur de l’homme. »

Antoine de Saint-Exupéry, Citadelle, Gallimard, Paris, 1948.

Lisez également

Plongez dans ces Sagas

Recevoir notre incroyable newsletter

Le dimanche à 15h découvrez un passage des Écritures et les œuvres de stars d’hier et d’aujourd’hui qu’elles ont inspirées. Cinéma, musique, peinture et littérature : il y en a pour tous les goûts. C’est gratuit et sans publicité.
Vous allez adorer. Allez lire une newsletter.

Méditez sous le soleil de l'Occitanie

L'Occitanie

L’Occitanie, ses vallons chauds, sa bonne cuisine et l’accent chantonnant de ses habitants. C’est au cœur de cette région du Sud, dans un village médiéval tout simplement sublime qu’est nichée l’abbaye de Lagrasse.

Rencontre

Si vous voulez rencontrer ces chanoines, vivre un temps de retraite et découvrir la méditation chrétienne, l'abbaye de Lagrasse est peut-être a place to be.

St Augustin

Ancienne bâtisse bénédictine datant du 8ème siècle, elle est désormais habitée par les chanoines de Saint Augustin. Les chants grégoriens et les magnifiques polyphonies liturgiques y bercent les offices.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de “cookies” destinés à améliorer la performance de ce site, à en adapter les fonctionnalités. (Plus d'infos)
Accepter