Coran et Bible : la traversée de la mer Rouge par les Hébreux entre deux eaux

Les Hébreux ont-ils traversé la mer Rouge dans le Coran ? Que nous révèlent les subtilités du texte musulman sur ce passage de l'Exode ?

4 minutes et 30 secondes avec Moïse, le peuple Hébreux et le Coran
📝
Dernière mise à jour -  
15/9/2020

L'éclairage

Le texte de l’Exode est repris par le Coran et mérite d’être lu de près. On a donc demandé aux frères dominicains du Caire de nous aider.

Basé dans la capitale égyptienne, l’Idéo, Institut dominicain d’études orientales, est un repaire d’érudits parlant l’arabe à merveille et disposant d’une des plus incroyables bibliothèques pour étudier l’Islam.

Franchement, sans eux, on aurait été incapables de déceler l’enjeu des spécificités coraniques qui émergent de ce texte emprunté à la Bible

Institut dominicain d’études orientales jardin arbres verdures agréables café Caire
On peut vous confirmer que le jardin de Idéo est l'un des lieux les plus agréables pour prendre le café au Caire...

L'Exode dans le Coran

On a fait l’hypothèse que vous ne connaissiez pas le Coran par cœur et que vous ne seriez pas fâchés de lire comment il retranscrit le récit de l’Exode :

  • Le texte donne la parole à Dieu qui s'adresserait aux fils d'Israël :
    « Nous avons fendu la mer pour vous ; nous vous avons sauvés ; nous avons englouti, sous vos yeux, les gens de Pharaon. » Sourate 2, verset 50*
  • « Nous nous sommes vengés d'eux ; nous les avons engloutis dans l'abîme parce qu'ils ont traité nos Signes de mensonges et qu'ils ne s'en souciaient pas. Nous avons donné en héritage aux gens qui avaient été opprimés les contrées orientales et les contrées occidentales de la terre que nous avions bénies. Ainsi s'accomplit la très belle promesse de ton Seigneur envers les fils d'Israël, parce qu'ils ont été patents. Nous avons détruit ce que Pharaon et son peuple avaient fabriqué et ce qu'ils avaient construit. Nous avons fait traverser la mer aux fils d'Israël. » Sourate 7, versets 136 à 138*

Si vous nous lisez depuis quelques années, vous n’êtes pas surpris de retrouver un épisode biblique dans le Coran.
Écrit plusieurs siècles après la Bible, le Coran n’hésite pas à retranscrire des textes bibliques, pour y insérer des modifications significatives.

Page première sourate manuscrit Coran Istanbul photographie Habib M’henni
Photographie de Habib M’henni (2010), Page de la première sourate d’un manuscrit du Coran édité en 1867 à Istanbul.


Les Hébreux à la mer : que dit le Coran ?

💡Comme toujours dans le Coran, le sens obvie du texte cache des perles symboliques qui sont riches de sens. Dieu a envoyé Moïse aux Hébreux pour les libérer de l’esclavage. Sa pédagogie divine se déploie. Mais le vocabulaire choisi recèle une surprise :

Deux mots pour dire « mer »

Dans le Coran, il y a deux mots pour dire « mer » 

  • ☝️al-baḥr, mot d’origine arabe.
    Cette mer est obéissante à Dieu, et ce qu’on y trouve est bon à manger.
    Elle est certes ténébreuse et inconnue de l’homme, mais elle obéit à Dieu et l’homme y trouve un bénéfice.

  • ✌️al-yamm, mot d’origine hébraïque, passé en arabe.
    Pour le Coran c’est une mer maléfique, un lieu de perdition et de mort.

L'Exode avec un zoom

Et l’on retrouve ces deux termes dans les extraits du récit de l'Exode que vous venez de lire :

  • ☝️c’est al-baḥr qui obéit à Dieu et qui se fend en deux pour laisser passer les Hébreux
  • ✌️mais c’est bien al-yamm qui se referme et qui engloutit les Égyptiens.

👉Ces textes nous dévoilent deux eaux, yamm, celle où l’on se noie parce qu’on se croit l’égal de Dieu, comme Pharaon. Et baḥr que l’on traverse pour vivre, comme les Hébreux sauvés par Dieu, s’ils acceptent de rentrer dans sa pédagogie. En surface, c’est la même eau, mais ce qu’elle deviendrait pour le croyant dépendrait de son rapport à Dieu.

Asiya femme pharaon trouver Moïse bébé Nil Rashid al-Din
Rashid al-Din, Asiya, femme de pharaon, trouve Moïse bébé dans le Nil - Jami al-tawarikh
(Manuscrit, 1310), Bibliothèque universitaire d'Edimbourg, Ecosse.

Le mot de la fin

Dans son encyclique Foi et raison, Jean-Paul II rappelle que dans toutes les civilisations, à chaque instant de l’histoire, les hommes recherchent la réponse aux questions existentielles. Au-delà de cet extrait, l'intégralité du texte est un sommet de la réflexion sur le sujet des rapports de la foi et de la raison, à bon entendeur...

« La foi et la raison sont comme les deux ailes qui permettent à l'esprit humain de s'élever vers la contemplation de la vérité.
C'est Dieu qui a mis au cœur de l'homme le désir de connaître la vérité et, au terme, de Le connaître lui-même afin que, Le connaissant et L'aimant, il puisse atteindre la pleine vérité sur lui-même.

[…]

Un simple regard sur l’histoire ancienne montre […] clairement qu’en diverses parties de la terre, marquées par des cultures différentes, naissent en même temps les questions de fond qui caractérisent le parcours de l’existence humaine :

Qui suis-je ? D’où viens-je et où vais-je ?
Pourquoi la présence du mal ? Qu’y aura-t-il après cette vie ?

Ces interrogations sont présentes dans les écrits sacrés d’Israël, mais elles apparaissent également dans les Védas ainsi que dans l’Avesta ;
nous les trouvons dans les écrits de Confucius et de Lao Tseu,
comme aussi dans la prédication des Tirthan-karas et de Boudha ;
ce sont encore elles que l’on peut reconnaître dans les poèmes d’Homère et dans les tragédies d’Euripide et de Sophocle, de même que dans les traités philosophiques de Platon et d’Aristote.

Ces questions ont une source commune : la quête de sens qui depuis toujours est pressante dans le cœur de l’homme, car de la réponse à ces questions dépend l’orientation à donner à l’existence. »

Jean Paul II, Lettre encyclique Fides et ratio

Lisez également

Plongez dans ces Sagas

Recevoir notre incroyable newsletter

Le dimanche à 15h découvrez un passage des Écritures et les œuvres de stars d’hier et d’aujourd’hui qu’elles ont inspirées. Cinéma, musique, peinture et littérature : il y en a pour tous les goûts. C’est gratuit et sans publicité.
Vous allez adorer. Allez lire une newsletter.

Méditez sous le soleil de l'Occitanie

L'Occitanie

L’Occitanie, ses vallons chauds, sa bonne cuisine et l’accent chantonnant de ses habitants. C’est au cœur de cette région du Sud, dans un village médiéval tout simplement sublime qu’est nichée l’abbaye de Lagrasse.

Rencontre

Si vous voulez rencontrer ces chanoines, vivre un temps de retraite et découvrir la méditation chrétienne, l'abbaye de Lagrasse est peut-être a place to be.

St Augustin

Ancienne bâtisse bénédictine datant du 8ème siècle, elle est désormais habitée par les chanoines de Saint Augustin. Les chants grégoriens et les magnifiques polyphonies liturgiques y bercent les offices.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de “cookies” destinés à améliorer la performance de ce site, à en adapter les fonctionnalités. (Plus d'infos)
Accepter