Marie-Madeleine et la Résurrection. Pourquoi une femme ?

La première personne à rencontrer le Christ ressuscité est Marie-Madeleine. Pourquoi choisir une femme pour annoncer une telle nouvelle ? Pourquoi est-ce Marie-Madeleine le premier témoin de la Résurrection ?

4 minutes et 30 secondes avec L'Âge de Glace, Jean Guitton, Ferdinand Bol et Bartolomé Esteban Murillo
📝
Dernière mise à jour -  
21/9/2020

L'Âge de Glace et les références bibliques dans ses dialogues !

Film affiche dessin-animé L'âge de glace Manny

Jésus ressuscite le 3ème jour. Cette période de 3 jours est devenue une référence culturelle majeure. La preuve ? Dans L’Âge de Glace 4, Manny s’exclame :
« Quand je serai mort plus de 3 jours, pour être sûr que je serai mort ! »…

Le texte biblique qui raconte la rencontre de Marie-Madeleine avec Jésus ressuscité

Marie, cependant, restait dehors devant le tombeau, à pleurer.

Tout en pleurant, elle se baissa pour regarder à l’intérieur du sépulcre.

Elle distingue alors deux anges vêtus de blanc, assis

l’un du côté de la tête, l’autre du côté des pieds, là où le corps de Jésus avait reposé. Ils lui disent :

— Femme, qu’as-tu à pleurer ?

Elle leur répond :

— C’est parce qu’on a enlevé mon Seigneur, et je ne sais où on l’a mis.

Sur ces mots, elle fait volte-face

et voit Jésus devant elle,

sans savoir que c’était lui.

Jésus lui dit :

— Femme, que pleures-tu ? Qui cherches-tu ?

Marie, croyant qu’il s’agissait du jardinier, lui répond :

— Seigneur, si c’est toi qui l’a pris, dis-moi où tu l’as mis, et j’irai moi-même le reprendre.

Jésus lui dit : Marie !

Elle se retourne alors et lui dit :

— Rabbouni (ce qui veut dire « Maître ») !

Jésus lui répond :

— Ne me touche pas :

je ne suis pas encore monté jusqu’au Père.

Va plutôt vers mes frères et dis-leur :

— Je vais monter vers mon Père et votre Père, vers mon Dieu et votre Dieu.

Marie de Magadala vient annoncer aux disciples :

— J’ai vu le Seigneur !, et voici ce qu'il m'a dit.

Chapitre 20, versets 11 à 18 de l’Évangile selon saint Jean dans le Nouveau Testament. Traduit par les équipes du programme de recherches La Bible En Ses Traditions

L'éclairage

Apparition Christ Marie-Madeleine Jan Brueghel le Jeune
Jan Brueghel le Jeune (1601-1678), L'Apparition du Christ à Marie Madeleine (huile sur cuivre, XVIIème siècle), Musée des Beaux-Arts et d'Archéologie de Besançon, France.

Marie-Madeleine, une femme décisive

Qui Jésus choisit-il pour témoigner qu'il est ressuscité ? Une femme. Marie Madeleine. Le lecteur moderne n’est sans doute pas surpris par ce choix. Cela n’était certainement pas le cas des contemporains de Jésus. Ainsi dans l’Évangile de Luc (24, 9-11), les disciples de Jésus ne prennent pas les femmes au sérieux contrairement à Jésus lui-même qui la choisit comme premier témoin.

Ni les lettres de Paul ni les Actes des apôtres ne mentionnent le rôle fondamental des femmes dans la prédication de la résurrection.

Dans un tel contexte culturel, il est invraisemblable qu’il s’agisse d’une invention faite au cours de la transmission orale de la mémoire sur Jésus : pourquoi aurait-on choisi pour témoins des femmes qui suscitaient l’incrédulité et la suspicion ?

Marie-Madeleine pénitente témoin résurrection Christ Bartolomé Esteban Murillo
Bartolomé Esteban Murillo (1617-1682), Magdalena Pénitente (huile sur toile, 1650-1665), The Minneapolis Institute of Arts, États-Unis.

Pourquoi choisir Marie-Madeleine comme premier témoin ?

Voilà un fait qui peut interroger celui qui se demande si cette rencontre avec le Ressuscité a vraiment eu lieu, si elle n’a pas été inventée. Pourquoi inventer un fait aussi étonnant, celui de la résurrection d’un homme, de Dieu-fait-homme qui plus est, si c’est pour l’entourer de témoins aussi peu crédibles aux yeux de leurs contemporains ?

Les chrétiens y voient plutôt :

  • Un signe supplémentaire de la véracité historique de cet événement ;
  • La tendresse toute particulière du Christ pour les femmes, témoins véritablement fidèles de sa bonté. Ce sont bien elles qui l’ont suivi jusqu’au bout et qui sont venus embaumer son corps au sépulcre le jour après le sabbat.
Photographie ruines synagogue Magdala Galilée
Photo des ruines de la synagogue de Magdala. Dans l’Évangile, notre personnage est appelé Marie de Magdala. Magdala est une petite ville sur les bords du lac de Galilée où Jésus fit tant de miracles. On a retrouvé les traces archéologiques du village de Magdala de l’époque de Jésus récemment. Marie de Magdala a petit à petit donné le prénom Marie-Madeleine ou même Madeleine.

Le mot de la fin

💥 Attention ! Concentration requise 💥 Dans Le problème de Jésus, Jean Guitton (académicien, philosophe, 1901-1999) écrit un petit bijou pour répondre à une question que nous sommes nombreux à nous poser : la résurrection est-elle un événement qui est réellement arrivé dans l’histoire des hommes ? C’est un peu dense, alors focus :

« J’appelle historique ce qui est réellement arrivé dans le monde extérieur aux esprits, ce qui est événementiel et non seulement conscientiel.

Et, en un second sens, plus profond, j’appelle historique ce qui, étant arrivé, suscite chez les hommes animés par l’idée de vérité l’attitude de l’attestation.

Et j’appelle enfin historique, en un troisième sens plus profond encore, ce qui a été affirmé par divers témoins indépendants les uns des autres dans des conditions telles que l’accord de leurs témoignages ne peut s’expliquer ni par l’influence de l’un sur l’autre ni par le hasard.

C’est dans ce sens-là que je crois pouvoir dire que la Résurrection se présente comme historique. Ce que j’ai remarqué au sujet du Tombeau vide et des apparitions (et surtout de leur rapport réciproque) me porte à penser que je suis ici en présence d’une réalité ayant le caractère d’un événement, bien que ce soit plutôt un TRANS-événement, je veux dire : un événement qui, quoique dans ce monde, n’est pas seulement de ce monde. »

Jean Guitton, Le problème de Jésus. Divinité et résurrection, Paris : Aubier, 1953.

Lisez également

Plongez dans ces Sagas

Recevoir notre incroyable newsletter

Le dimanche à 15h découvrez un passage des Écritures et les œuvres de stars d’hier et d’aujourd’hui qu’elles ont inspirées. Cinéma, musique, peinture et littérature : il y en a pour tous les goûts. C’est gratuit et sans publicité.
Vous allez adorer. Allez lire une newsletter.

Méditez sous le soleil de l'Occitanie

L'Occitanie

L’Occitanie, ses vallons chauds, sa bonne cuisine et l’accent chantonnant de ses habitants. C’est au cœur de cette région du Sud, dans un village médiéval tout simplement sublime qu’est nichée l’abbaye de Lagrasse.

Rencontre

Si vous voulez rencontrer ces chanoines, vivre un temps de retraite et découvrir la méditation chrétienne, l'abbaye de Lagrasse est peut-être a place to be.

St Augustin

Ancienne bâtisse bénédictine datant du 8ème siècle, elle est désormais habitée par les chanoines de Saint Augustin. Les chants grégoriens et les magnifiques polyphonies liturgiques y bercent les offices.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de “cookies” destinés à améliorer la performance de ce site, à en adapter les fonctionnalités. (Plus d'infos)
Accepter