La place des étrangers dans l'histoire d'Israël

Qui est Ruth dans le récit de l'Ancien Testament ? Que prescrit la loi juive concernant les mariages avec des étrangers ? En quoi le Livre de Ruth est-il écrit tout entier contre cet interdit ?

3 minutes et 27 secondes avec U2, Francesco Hayez, William Blake, Rembrandt et Naomi Osaka
Dernière mise à jour -  
18/6/2021

Céline Dion et U2 reprennent des paroles bibliques pour chanter la fidélité

Dans leur morceau I Will Follow, deuxième single de leur premier album Boy sorti en octobre 1980, le mythique groupe irlandais U2 s'inspire de cette phrase biblique de Ruth exprimant sa fidélité, s'adressant à... sa belle-mère : « Oui, là où tu iras, j'irai » (Rt 1,16).

Et reprenant la même inspiration, Céline Dion, dans sa célèbre chanson J'irai où tu iras, chante la fidélité d'une femme pour son bien-aimé, fidélité qui, de même, se dit en reprenant les termes bibliques employés par Ruth l’étrangère, qui après la mort de son mari, choisit de demeurer fidèle à sa belle-mère Naomi.

Mais no worries, on revient sur cet épisode biblique et on vous explique ça simplement dans l'Eclairage.

Le texte biblique qui raconte la fidélité de Ruth pour sa belle-mère Noémi

Ce texte du Livre de Ruth se lit comme une petite histoire.
Les Hébreux, avec Josué, ont conquis la Terre promise mais il reste bien des peuples, les Cananéens en particulier, qui continuent de les attaquer. Dieu, pour sauver Israël, envoie alors des Juges, des héros, qui vont les libérer de la main de leurs oppresseurs.

On était dans la période où jugeaient les Juges et il y avait une famine sur la terre, et un homme se mit en route depuis Bethléem de Juda, pour aller séjourner dans le pays de Moab, lui et sa femme et ses fils.

Et l'homme avait pour nom Abimélek, et la femme avait pour nom Noémi, et les deux fils avaient pour nom Maalôn et Chelaiôn, Ephratéens [originaires] de Bethléem de Juda, et ils allèrent au pays de Moab et ils demeuraient là.

Abimélek le mari de Noémi mourut, et elle fut laissée, elle et ses deux fils. Et ils prirent pour femmes des Moabites, l'une avait pour nom Orpah et la deuxième avait pour nom Ruth, et ils séjournèrent là pendant dix ans.

Et ils moururent eux aussi, et Noémi resta seule, sans son mari et sans ses fils. Et elle sortit de l'endroit où elle demeurait et ses deux belles-filles avec elle, et elles se mirent en chemin afin de retourner dans la terre de Juda.

Noémi dit à ses belles-filles :

— Allez, retournez-vous-en chacune dans la maison de sa mère. Que le Seigneur fasse œuvre de pitié envers vous comme vous l’avez fait envers ceux qui sont morts et envers moi ! Qu'il vous donne et que vous trouviez du repos, chacune dans la maison de son époux !

Et elle les baisa tendrement. Et elles élevèrent la voix et pleurèrent. Et elles lui dirent :

— Avec toi, nous retournons vers ton peuple.

Et Noémi dit :

— Retournez donc, mes filles ; dans quel but marchez-vous avec moi ? [...]

Et elles élevèrent la voix et pleurèrent encore et Orpah baisa tendrement sa belle-mère et retourna vers son peuple, mais Ruth marcha à sa suite.

Et Noémi dit à Ruth :

— Vois, ta belle-sœur est retournée à son peuple et à son dieu, retourne-t'en donc toi aussi, derrière ta belle-sœur.

Mais Ruth dit :

— Ne t'oppose pas à moi pour que je t'abandonne ou m’en retourne en arrière loin de toi : car où que tu ailles, si tu y vas, j'irai, et si tu séjournes quelque part, j'y séjournerai, ton peuple sera mon peuple, et ton Dieu mon Dieu, et où que tu sois, si tu meurs, je mourrai et là je serai ensevelie. Que le Seigneur fasse ceci pour moi, et qu'il ajoute ceci : c'est la mort qui séparera du milieu de toi et de moi.

Alors Noémi, voyant qu'elle s'affermissait [dans le propos] de cheminer avec elle, cessa désormais de s'opposer à elle.

Livre de Ruth, chapitre 1, versets 1-18, Traduit de la version grecque par les équipes de notre programme de recherche La Bible En Ses Traditions

Le Livre de Ruth ou la place des étrangers dans l'histoire sainte

Francesco Hayez (1791-1882) Portrait d'une femme comme Ruth, (vers 1853, huile sur toile, 123 x 99 cm), Collection du Musée Jean-Paul II, Varsovie, Pologne. Domaine public.

Petite histoire du Livre de Ruth

Ruth est une jeune veuve. A cause d'une famine survenue en Galilée,

  • Abimélek, Noémi et leurs deux fils fuient Bethléem et s'installent dans la région de Moab.
  • Ruth et Orpah, originaires de Moab, épousent toutes les deux un des fils de Noémi.
  • Mais, peu après ces noces, Elimélek et ses deux fils meurent.
  • Résultat : Noémi, Orpah et Ruth sont toutes les trois veuves.

Noémi souhaite alors rejoindre sa ville d'origine, Bethléem. Elle persuade Orpah de ne pas la suivre et de rester en Moab, mais Ruth, par fidélité et dévouement, insiste pour rentrer avec sa belle-mère en Judée :

Où que tu ailles, si tu y vas, j'irai, et si tu séjournes quelque part, j'y séjournerai, ton peuple sera mon peuple, et ton Dieu mon Dieu (Rt 1,16)

Du coup, Noémi rentre chez elle, accompagnée de sa belle-fille Ruth.

William Blake (1757-1827), Naomi suppliant Ruth et Orpah de retourner au pays de Moab. Southampton Art Gallery, Southampton, Angleterre. Domaine public.

Le sens des prénoms hébraïques

Dans les récits bibliques, les noms sont porteurs de sens. L'auteur biblique joue ici sur les assonances et associations avec des mots en hébreu.

Les deux fils, qui meurent jeunes, se nomment :

  • Maalôn, c'est-à-dire infirmité
  • Chelaiôn, (que l'on peut également transcrire en Kilyôn, pas si loin du prénom de notre cher Kylian Mbappé), signifie défaillance

Les deux belles-filles portent un nom qui révèle leur histoire :

  • Orpah, celle qui tourne le dos ou obstination : nom qui correspond à son choix (Rt 1,14)  
  • Ruth, proche du mot hébreu signifiant l'amie, la comblée.

Ainsi, rien qu'à lire les prénoms en hébreu, le lecteur biblique saisit que lui sont indiqués les grands traits de la destinée que chacun de ces personnages.

La Bible, alias le plus grand livre des prénoms ! La translittération de Noémi dans l'univers anglophone correspond à Naomi, et c'est précisément le prénom de la tenniswoman japonaise Naomi Osaka (numéro 2 mondiale s'il vous plaît), ici en action lors de Wimbledon 2018.

Par-delà l'interdit, un mariage mixte

Bien souvent, pour mieux comprendre un épisode de l’Ancien Testament, il faut se plonger dans l'histoire et le contexte du récit biblique. Et dans le texte du jour, l'élément-clé, c'est l'origine de Ruth.

En effet, Ruth est une femme Moabite, une étrangère et, à ce titre, selon les livres d'Esdras et la tradition juive, il est interdit à un Juif de l'épouser.

  • Dans le Deutéronome, la prescription juive stipule que : « l’Ammonite et le Moabite n’entreront pas dans l’assemblée de YHWH, et cela pour toujours » (Dt 23,3)
  • Ruth est expressément désignée comme une Moabite (Rt 1,4)
  • Noémi est originaire de la tribu de Juda (autrement dit elle est Juive).

Dans le Livre d'Esdras, au chapitre 10, les Judéens revenus de l'Exil à Babylone et mariés à des femmes étrangères doivent les renvoyer, écarter ce péché de leur sein :

Alors Séchénias, fils de Jéhiel, d’entre les fils d’Elam, prit la parole et dit à Esdras : — Nous avons violé la loi de notre Dieu et nous avons épousé des femmes des populations étrangères. Et maintenant il reste à cet égard à Israël une espérance, concluons maintenant une alliance avec notre Dieu en vue de renvoyer toutes les femmes et les enfants issus d’elles selon le conseil de mon seigneur et de ceux qui craignent les commandements de notre Dieu, et qu’il soit fait selon la Loi.

Livre d'Esdras, , chapitre 10, versets 2-3

Rembrandt (1606-1669), Booz et Ruth, (vers 1640, estampe 17,8 x 16,9 cm), Kupferstichkabinett der Staatlichen Museen, Berlin, Allemagne. Domaine public.

Etrangers et païens dans l'histoire sainte

Dans notre histoire de Ruth, tous les éléments sont réunis pour parvenir à la transgression de cet interdit.

Ce passage est ainsi une expression éminente de la place que les étrangers et les païens viennent prendre au milieu du peuple d'Israël : l'élection d'un peuple particulier ne se fait pas au détriment du reste du monde, mais étrangers et païens sont également appelés à prendre part à l'histoire sainte voulue par Dieu.

Et en réalité, tout le Livre de Ruth est précisément écrit contre cette réserve-interdiction du Deutéronome et du livre d'Esdras :

  • non seulement Booz, originaire de Judée, épouse Ruth (au chapitre 3)
  • mais elle sera l'arrière-grand-mère du grand roi David, et donc ancêtre de Jésus.

Mais ça, on y revient en détail pour le récit de la rencontre entre Ruth et Booz, au chapitre suivant !

Le mot de la fin

On conclut en philosophie avec les mots de notre bon Gabriel Marcel, cherchant à dégager la spécificité d'une fidélité authentique et vivante :

Le fait de conserver purement et simplement ne comporte pas de justification spirituelle ; la fidélité ne représente une valeur que dans la mesure où elle assure la permanence d'une âme ou d'un amour. Ceci revient à dire qu'on méconnaît entièrement le sens et la valeur de la fidélité si l'on y voit une forme d'inertie ; elle est et doit rester une flamme. Mais cette flamme ne saurait brûler à vide, elle est appelée à prendre corps dans des actes et dans des œuvres qui sont des témoignages.
La fidélité est liée à une ignorance fondamentale de l'avenir. J'ignore, en jurant fidélité à un être, quel avenir nous attend, et même en un sens quel être il sera demain ; et c'est cette ignorance même qui confère à mon serment sa valeur et son poids.

Gabriel Marcel, Le Mystère de l'être, Paris, Aubier, 1951, vol. 1

Lisez également

Plongez dans ces Sagas

Recevoir notre incroyable newsletter

Le dimanche à 15h découvrez un passage des Écritures et les œuvres de stars d’hier et d’aujourd’hui qu’elles ont inspirées. Cinéma, musique, peinture et littérature : il y en a pour tous les goûts. C’est gratuit et sans publicité.
Vous allez adorer. Allez lire une newsletter.

Pour un temps paisible dans la vallée du Rhône

Retraite spirituelle

Pour prendre un temps de repos, de rencontre ou de ressourcement spirituel, l'abbaye de Champagne est tout simplement un lieu d'accueil idéal.

Abbaye

Située entre Lyon et Valence, l’Abbaye Saint-Pierre de Champagne est l’une des maisons des chanoines réguliers de Saint-Victor, abritant notamment une magnifique église romane du XIIe siècle.

Vallée du Rhône

Pour les amateurs des biens de la Création, outre d’innombrables caves à vin de grande qualité, une remarquable distillerie se trouve à 3 km seulement de l’abbaye. Vous pourrez rentrer à pieds…

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de “cookies” destinés à améliorer la performance de ce site, à en adapter les fonctionnalités. (Plus d'infos)
Accepter