Bible, histoire et civilisation : Israël, Babylone et l'Egypte

Les civilisations égyptienne et babylonienne étaient très puissantes. Mais pourquoi tant de sources sur Israël ? Que dit l'archéologie sur la géopolitique ?‍

4 minutes et 36 secondes avec Bob Marley, la Porte d'Ishtar et les pyramides de Khéops.
📝
Dernière mise à jour -  
7/9/2020

Quand Bob Marley chante la beauté de Jérusalem

Chanteur Holy Mount Zion Jamming Bob Marley

Dans son titre Jamming (qui est aussi l’un de nos préférés, il faut bien l’avouer…), le grand Bob chante la beauté du « Holy mount Zion », le saint mont de Sion. Justement, on vous parle de Jérusalem bâtie sur la montagne de Sion dans ce numéro !

Le texte biblique qui raconte la grandeur de Jérusalem et du peuple hébreu

Psaume des fils de Coré. Cantique.

Elle est fondée sur les montagnes saintes !
YHWH aime les portes de Sion plus que toutes les demeures de Jacob.
Des choses glorieuses ont été dites sur toi, cité de Dieu !
- Selah*
Je nommerai Rahab et Babylone parmi ceux qui me connaissent voici la Philistie, et Tyr, avec l’Ethiopie :
c’est là qu’un tel est né. Je me souviendrai de la superbe et de Babylone, ceux qui me connaissent
voici la Palestine, et Tyr avec l’Ethiopie : c’est là qu’un tel est né.
Et l’on dira de Sion : Celui-ci et celui-là y est né c’est Lui, le Très-Haut, qui l’a fondée.
YHWH inscrira au registre des peuples :
Celui-ci est né en elle.
- Selah.*
Et des chanteurs et des danseurs [disent] : Toutes mes sources [sont] en toi.

*Vous ne savez pas ce que veut dire Selah ? Allez relire notre numéro là-dessus.

Psaume 87 dans l'Ancien Testament. Traduit du texte massorétique (hébreu) par les équipes de notre programme de recherches La Bible en ses traditions.

L'éclairage

carte monde feuilles trèfle Trinité chrétienne Jérusalem Heinrich Bünting
Heinrich Bünting (1545-1606), Le monde entier dans une feuille d'adhésif (fin XVIe), Hanovre, Allemagne.

Deux civilisations monumentales et une petite Jérusalem

Ce psaume exalte la grandeur de Sion, l’autre nom de Jérusalem, et dit que « Rahab et Babylone » la connaissent.
Rahab est l’un des noms qui sert à désigner l’Égypte.

Comment se fait-il que l’Égypte et Babylone connaissent Jérusalem, quand on compare la grandeur de ces deux pays et la petitesse de Jérusalem à l’époque ?

👉 Pour qui veut comprendre l’Ancien Testament et l’histoire du peuple d’Israël, il faut faire un peu de géo-politique. Aujourd’hui, on s’intéresse aux deux grandes puissances régionales qui entourent la terre d’Israël : Babylone et l’Égypte.

Et quand on se penche sur ces deux civilisations, un premier constat s’impose : elles ont laissé pas mal de splendeurs derrière elles.

Pyramides de Kheops Khephren Mykérinos Egypte Pyramides de Gizeh
Les pyramides de Kheops, Khephren et Mykérinos (IVème dynastie, troisième millénaire avant JC), Gizeh, Égypte.

L’Égypte antique : une civilisation en avance de plusieurs millénaires

Les pyramides de Gizeh, dernière des sept merveilles du monde antique que l’on puisse encore observer, offrent un spectacle totalement captivant. Élevée à 139 mètres d’hauteur pour la pyramide de Khéops, les pyramides ont le monument le plus haut perché jusqu’à la construction des cathédrales gothiques, près de quatre millénaires plus tard… ça vous pose le niveau d’ingéniosité de cette civilisation.

Et l'Égypte ne se limite pas à des œuvres monumentales. Sa médecine pratiquait tout un tas de techniques qui ne seront retrouvées que plusieurs siècles, voire millénaires après.

Si elle captive autant les archéologues depuis deux ou trois siècles, c’est bien sûr parce qu'il est rarissime qu'une si vieille civilisation ait laissée autant de traces derrière elle, mais surtout parce que l’Égypte antique est un sommet de l’histoire humaine

Babylone, un nom au romantisme fou

Porte d'Ishtar archéologie Babylone Déesse éponyme
Porte d'Ishtar, construite au nord de la cité en 580 av. JC. sur ordre du roi Nabuchodonosor II, conservée dans le musée de Pergame, Berlin, Allemagne.

L’évocation de Babylone fait jaillir la mémoire des jardins suspendus, l’une des sept merveilles du monde. Malheureusement, nous n’en gardons pas de traces. Mais des fouilles allemandes au début du vingtième siècle ont permis de mettre à jour la porte d’Ishtar, beauté incroyable du VIème siècle avant Jésus-Christ, sous le règne de Nabuchodonosor II.

Quel est l’intérêt de ce genre de découverte archéologique pour l’étude de l’Écriture Sainte ?

👉 Simplement de réaliser que Babylone présente une culture et une architecture d’apparence bien plus raffinées et plus impressionnantes que celles ayant cours à Jérusalem à la même époque. La simple contemplation de la porte d’Ishtar au musée de Pergame à Berlin* fait passer les remparts de la petite ville du mont Sion pour peu de choses…

Jérusalem : un village coincé au milieu de deux civilisations grandioses

Les fouilles archéologiques faites à Jérusalem nous la font percevoir comme une petite ville. La découverte majeure du tunnel hydraulique, dit d’Ézechias, nous permet de comprendre comment la ville s’alimentait en eau et de constater un niveau d’ingénierie élevé.💧

Mais la richesse dingue des sites égyptiens et la splendeur des découvertes à Babylone permettent de concevoir que Jérusalem rivalisait sur le plan culturel avec ces deux civilisations voisines.

livre polyglotte des Écritures bibliothèque École biblique et archéologique française Jérusalem
Édition polyglotte des Écritures (Walton, VIIème siècle) contenant des versions syriaque, hébraïque et grecque.
Photo réalisée dans la bibliothèque de l’École biblique et archéologique française de Jérusalem.

Pourquoi vous raconte-t-on tout ça ?

Pour trois raisons :

  1. L’étude historique et archéologique, si elle nous donne de comprendre le contexte civilisationnel dans lequel évolue le peuple d’Israël, nous permet surtout de confirmer une constante de l’Écriture : Dieu n’a pas choisi le peuple le plus brillant aux yeux du monde, mais un petit bout de terre sans éclat particulier pour les hommes de l’époque.
  2. Une autre différence entre ce peuple et ces grandes civilisations est manifeste : bien que nous puissions admirer les merveilles de l’Égypte et imaginer les splendeurs de Babylone, ces civilisations ont disparu.

Le peuple d’Israël n’a pas laissé de monuments impressionnants à voir mais il a transmis ce qu'il avait de plus précieux : la Parole de Dieu. Cette Écriture Sainte a traversé les siècles et irrigué toutes les cultures de la Terre. Ce qui nous invite à réaliser, encore une fois, que les grandeurs humaines s’évanouissent devant la grandeur de Dieu, qui se manifeste bien souvent dans les petites choses.

Le mot de la fin

Alors qu’on écrivait ce numéro sur le rapport entre la civilisation, la culture et la parole de Dieu, on est tombé sur cette réflexion poignante de Robert Badinter sur la culture :

« Il y a autre chose dans les leçons d’Auschwitz que je retiens. […] Ce n’est pas ailleurs que dans le pays le plus cultivé, ou un des plus cultivés d’Europe, produisant les plus grands philosophes, aimant la musique plus que tous les autres, cultivant les arts et la pensée.
Au niveau culturel et éducatif, c’est là qu’a été conçu, réalisé, conduit Auschwitz. C’est là que cela a été pensé et c’est dans ce pays là qu’on a réussi à cultiver la haine jusqu’au point du génocide. Je l’ai dit à l’UNESCO un jour de commémoration d’Auschwitz, j’ai dit la véritable, l’autre interrogation et je dirai la plus grande, c’est :
comment est-ce que dans un pays de grande culture, on en arrive là, à massacrer ? »

Robert Badinter, « C à Vous », Emission du 27/01/2020.

Lisez également

Plongez dans ces Sagas

Recevoir notre incroyable newsletter

Le dimanche à 15h découvrez un passage des Écritures et les œuvres de stars d’hier et d’aujourd’hui qu’elles ont inspirées. Cinéma, musique, peinture et littérature : il y en a pour tous les goûts. C’est gratuit et sans publicité.
Vous allez adorer. Allez lire une newsletter.

Méditez sous le soleil de l'Occitanie

L'Occitanie

L’Occitanie, ses vallons chauds, sa bonne cuisine et l’accent chantonnant de ses habitants. C’est au cœur de cette région du Sud, dans un village médiéval tout simplement sublime qu’est nichée l’abbaye de Lagrasse.

Rencontre

Si vous voulez rencontrer ces chanoines, vivre un temps de retraite et découvrir la méditation chrétienne, l'abbaye de Lagrasse est peut-être a place to be.

St Augustin

Ancienne bâtisse bénédictine datant du 8ème siècle, elle est désormais habitée par les chanoines de Saint Augustin. Les chants grégoriens et les magnifiques polyphonies liturgiques y bercent les offices.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de “cookies” destinés à améliorer la performance de ce site, à en adapter les fonctionnalités. (Plus d'infos)
Accepter