Quels sont les rapports entre le Coran et l'Histoire ?

Comment les théologiens musulmans se rapportent-ils à l'Histoire ? Comment articulent-ils le Coran et les événements historiques ? Quel est le lien entre le Coran et l'histoire ?

4 minutes et 48 secondes avec une bibliothèque du Caire, la Mosquée-madrassa du sultan Hassan,
📝
Dernière mise à jour -  
24/9/2020

L'éclairage

Si vous n'avez pas encore lu les numéros précédents, foncez !

Mais tout ça, c'est à propos du rapport entre Bible et Histoire.

Et le Coran et l’Histoire, ça dit quoi ?

Pour vous parler de ce sujet, un poil touchy tant le rapport du Coran à l'Histoire est perçu de manière différente au sein de l'Islam, on a fait appel aux frères dominicains du Caire.

Basé dans cette ville incroyable, l’Idéo, Institut dominicain d’études orientales, est un repère d’érudits parlant l’arabe à merveille et disposant d’une des plus incroyables bibliothèques pour étudier l’Islam.

Bibliothèque Institut dominicain études orientales Le Caire Égypte
Bibliothèque de l’Institut dominicain d’études orientales, Le Caire, Égypte.

Les études coraniques peuvent, grosso modo, se classer en trois types d’approches pas tout à fait conciliables.

Les trois types de rapports à l'Histoire dans l'Islam

Le Coran comme point de départ

Une partie des lecteurs du Coran, une majorité dans l’Islam sunnite aujourd’hui, considère le Coran comme un point de départ. Tout ce qui s’est passé dans l’Histoire avant le Coran n’a pas vraiment droit de cité, ne compte pas et n’est pas digne d’intérêt.

Avec Muḥammad et ce que nous raconte le Coran, Dieu aurait fait un immense reset. Le point zéro de l’Histoire n’est plus Jésus-Christ. On étudie le Coran et la civilisation qu'il a suscitée, sans trop considérer ce qui l'entoure.

Mosquée-madrassa sultan Hassan sanctuaire prière Caire Egypte
Mosquée-madrassa du sultan Hassan (édifiée à partir de 1356 sur ordre du sultan An-Nâsir al-Hasan), Située près de la citadelle du Caire, Egypte.

Le Coran comme point d'arrivée

Une autre partie, surtout des universitaires en Occident, considère le Coran comme un point d’arrivée. Le Coran serait à considérer comme un réceptacle
de toutes les traditions philosophiques et religieuses qui viennent avant.

Ce qui suppose :

  • Une connaissance linguistique immense pour appréhender les différentes langues qui précèdent l’arabe et l’environnent.
  • De connaître toutes les traditions religieuses qui précèdent le Coran (judaïsme, christianisme, zoroastrisme, manichéisme…).
  • Ainsi, naturellement, que les différentes traditions philosophiques (notamment grecque).

👉 Bref, pour faire un travail sérieux avec cette approche, il faut être une bête de catégorie internationale…

Faire sortir le Coran de l'Histoire

Une dernière façon d’appréhender le Coran est de le faire sortir de l’histoire : on étudie le Coran, seulement le Coran, rien que le Coran.
Ce qui vient avant ou après ne rentre pas en compte. Le Sola Scriptura de la réforme luthérienne.

Fenêtre sculpture mosquée Caire Egypte
Un exemple d'une fenêtre en stuc sculpté dans la mosquée de Salih Tala'i (construite en 1160 par le vizir Tala'i ibn Ruzzik), Située au sud de Bab Zuweila, Le Caire, Egypte.

Le mot de la fin

Vous avez compris, chez PRIXM, on insiste plutôt sur la nécessité d'étudier le contexte historique de la Bible pour mieux en percevoir le sens. Ce faisant, on est tombé sur cette réflexion du grand Milan Kundera qui nous alerte sur les limites de l'Histoire, qu'on ne peut jamais parfaitement saisir :

« Aujourd’hui déjà, l’Histoire n’est plus que le grêle filin du souvenir au-dessus de l’océan de l’oublié, mais le temps avance et viendra l’époque des millénaires avancés que la mémoire inextensible des individus ne pourra plus embrasser ;
aussi des siècles et des millénaires tomberont par pans entiers,
des siècles et de tableaux et de musique, des siècles de découvertes, de batailles, de libres, et ce sera mauvais, parce que l’homme perdra la notion de soi-même,
et son histoire, insaisissable, inembrassable,
se rétrécira à quelques signes schématiques dépourvus de sens. »

Milan Kundera, La plaisanterie, Gallimard, Paris, 1968.

Lisez également

Plongez dans ces Sagas

Recevoir notre incroyable newsletter

Le dimanche à 15h découvrez un passage des Écritures et les œuvres de stars d’hier et d’aujourd’hui qu’elles ont inspirées. Cinéma, musique, peinture et littérature : il y en a pour tous les goûts. C’est gratuit et sans publicité.
Vous allez adorer. Allez lire une newsletter.

Méditez sous le soleil de l'Occitanie

L'Occitanie

L’Occitanie, ses vallons chauds, sa bonne cuisine et l’accent chantonnant de ses habitants. C’est au cœur de cette région du Sud, dans un village médiéval tout simplement sublime qu’est nichée l’abbaye de Lagrasse.

Rencontre

Si vous voulez rencontrer ces chanoines, vivre un temps de retraite et découvrir la méditation chrétienne, l'abbaye de Lagrasse est peut-être a place to be.

St Augustin

Ancienne bâtisse bénédictine datant du 8ème siècle, elle est désormais habitée par les chanoines de Saint Augustin. Les chants grégoriens et les magnifiques polyphonies liturgiques y bercent les offices.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de “cookies” destinés à améliorer la performance de ce site, à en adapter les fonctionnalités. (Plus d'infos)
Accepter