Hérode massacre des innocents à Bethléem. Pourquoi le mal ?

La naissance de Jésus à Bethléem provoque la réaction d'Hérode qui massacre des enfants innocents. Comment Dieu peut-il laisser passer ça ? Pourquoi le mal ?

3 minutes et 48 secondes avec Doudou Baer plus moche que jamais, un texte terrible pour un problème qui ne l'est pas moins, Dostoïevski, Nicolas Poussin et Paul Ricoeur...
Dernière mise à jour -  
14/10/2020

Edouard Baer en lointain successeur d'Hérode

Affiche film français hommes armes Eric Ramzy Double Zéro Edouard Baer

Dans un très grand navet, Double Zéro avec Eric et Ramzy, Edouard Baer incarne Le mâle, sorte de méchant absolu, lointain successeur d'Hérode… Il veut annihiler toute la capacité procréatrice de l'humanité pour être le seul homme au monde à pouvoir avoir des enfants.
Forcément comme Le mâle est mauvais, il est aussi très laid (Doudou Baer est méconnaissable dans son costume)...

Le texte biblique qui raconte le massacre des innocents de Bethléem par Hérode

Hérode est le roi de Judée. Il a appris la naissance de Jésus, roi d'Israël. Lisons ce texte pour évoquer un thème sous-jacent : le mal.

Alors Hérode voyant que les mages s’étaient joués de lui entra dans une grande colère

et il envoya tuer tous les enfants qui étaient à Bethléem et dans tout son territoire

depuis l’âge de deux ans et au-dessous

d’après le temps qu’il avait recherché des mages

Alors fut accompli l’oracle du prophète Jérémie disant :

Une voix a été entendue en Rama  ̶  des plaintes et des cris lamentables

Rachel pleure ses enfants et elle n’a pas voulu être consolée parce qu’ils ne sont plus.

Chapitre 2, versets 16-18 de l’Évangile selon saint Matthieu dans le Nouveau Testament. Traduit du latin par les équipes du programmes de recherche La Bible En Ses Traditions

L'éclairage

Massacre innocents soldats tuer hurlement bébés mères Poussin
Nicolas Poussin (1594-1665), Le Massacre des innocents (huile sur toile, 1626-1627), Petit Palais, Paris, France.

La naissance de Jésus et le massacre des innocents de Bethléem

Hérode veut tuer tous les enfants de Bethléem pour être sûr d'anéantir Jésus. Ce massacre pose une question difficilement audible pour le croyant : comment se fait-il que la naissance de Jésus, Dieu fait homme, puisse s'accompagner de la mort de tant d'innocents ? Comment Celui qui est tout-puissant peut-il tolérer cela ?

portrait homme assis manteau mains croisées
Vassili Perov (1833-1882), Portrait de Fedor Dostoyevsky (huile sur toile, 1872), Galerie Tretiakov, Moscou, Russie.

Ce cri d'indignation devant la souffrance des enfants innocents qui monte dans le coeur de l'humanité, Fiodor Dostoïevski le place dans la bouche d'Ivan Karamazov :

« Les bourreaux souffriront en enfer, me diras-tu ? Mais à quoi sert ce châtiment puisque les enfants aussi ont eu leur enfer ? D’ailleurs, que vaut cette harmonie qui comporte un enfer ? Je veux le pardon, le baiser universel, la suppression de la souffrance. Et si la souffrance des enfants sert à parfaire la somme des douleurs nécessaires à l’acquisition de la vérité, j’affirme d’ores et déjà que cette vérité ne vaut pas un tel prix. Je ne veux pas que la mère pardonne au bourreau ; elle n’en a pas le droit. Qu’elle lui pardonne sa souffrance de mère, mais non ce qu’a souffert son enfant déchiré par les chiens. Quand bien même son fils pardonnerait, elle n’en aurait pas le droit. [...]
C’est par amour pour l’humanité que je ne veux pas de cette harmonie. Je préfère garder mes souffrances non rachetées et mon indignation persistante, même si j’avais tort ! D’ailleurs, on a surfait cette harmonie ; l’entrée coûte trop cher pour nous. J’aime mieux rendre mon billet d’entrée. En honnête homme, je suis même tenu à le rendre au plus tôt. C’est ce que je fais. Je ne refuse pas d’admettre Dieu, mais très respectueusement je lui rends mon billet. »

Fiodor Dostoïevski, Les frères Karamazov (1877)
Traduction H. Montgault, Paris, Gallimard, 1923

homme armé bébé femme cris Poussin
Nicolas Poussin (1594-1665), Le Massacre des Innocents, (huile sur toile, ca. 1625 - 1629), Musée Condé, Chantilly, France.
© Wikicommons→

L'énorme défi philosophique pour penser cette contradiction

Dans la conférence « Le mal : un défi pour la philosophie et la théologie » qu'il donna à Lausanne en 1985, Paul Ricœur analyse le problème. Selon lui, toute la difficulté réside dans l'impossibilité de tenir ensemble, avec les seuls outils de la logique, les trois propositions suivantes :

  • Dieu est tout-puissant
  • Dieu est bon
  • Le mal existe

En effet, si Dieu est tout-puissant et infiniment bon,  pourquoi permettrait-il au mal de se manifester dans le monde et comment tolérer que des innocents — qui plus est des enfants — en souffrent ?

hommes enfants meurtres mères pont ville Raimondi
Marcantonio Raimondi (1480-1534), Le massacre des innocents (gravure sur cuivre, 1509), Cabinet des Estampes, Bibliothèque nationale de France, Paris, France.

Le mal n'est pas un problème à résoudre, c'est un mystère

Ce paradoxe provoque une faille logique difficile à accepter pour l'intelligence. L'esprit humain crie sa détresse devant ces questions irrésolues, devant l'absence de solutions qui non seulement satisfassent l'intelligence mais aussi apaisent le cœur.

Dans un premier temps, il est honnête de reconnaître, avec un autre philosophe* « qu'il n'y a pas exactement un problème du mal, qui impliquerait la possibilité d'une solution, mais un mystère du mal. »

(*Gabriel Marcel cité par Jacques Blanchet, Le mal, Archambault, Paris, 2017).

Le mot de la fin

Le mal n'est pas seulement un « problème » à résoudre théoriquement. Mais c'est une réalité que chacun rencontre : il peut au moins donner une réponse par sa propre existence.

« Face au mal, on accuse souvent sans agir. Que l’on cherche à le justifier ou que l’on désespère, il se multiplie ; que l’on vive malgré lui sans le justifier ni désespérer, il recule. »

Bertrand Vergely, Le silence de Dieu face aux malheurs du monde (2006), Presses de la Renaissance, Paris

Lisez également

Plongez dans ces Sagas

Recevoir notre incroyable newsletter

Le dimanche à 15h découvrez un passage des Écritures et les œuvres de stars d’hier et d’aujourd’hui qu’elles ont inspirées. Cinéma, musique, peinture et littérature : il y en a pour tous les goûts. C’est gratuit et sans publicité.
Vous allez adorer. Allez lire une newsletter.

Méditez sous le soleil de l'Occitanie

L'Occitanie

L’Occitanie, ses vallons chauds, sa bonne cuisine et l’accent chantonnant de ses habitants. C’est au cœur de cette région du Sud, dans un village médiéval tout simplement sublime qu’est nichée l’abbaye de Lagrasse.

Rencontre

Si vous voulez rencontrer ces chanoines, vivre un temps de retraite et découvrir la méditation chrétienne, l'abbaye de Lagrasse est peut-être a place to be.

St Augustin

Ancienne bâtisse bénédictine datant du 8ème siècle, elle est désormais habitée par les chanoines de Saint Augustin. Les chants grégoriens et les magnifiques polyphonies liturgiques y bercent les offices.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de “cookies” destinés à améliorer la performance de ce site, à en adapter les fonctionnalités. (Plus d'infos)
Accepter