Les Chrétiens peuvent-ils représenter Dieu en image ?

Peut-on représenter Dieu en image ? Discutons des représentations de Dieu dans le judaïsme, chez les chrétiens et dans l'islam.

2 minutes et 59 secondes avec Mozart, Jésus et Jean Damascène
Dernière mise à jour -  
23/11/2020

Mozart rend hommage au corps du Christ

Mozart classique rouge coiffe profil

Oui bien sûr, répond le christianisme : on peut représenter Dieu en image, puisqu'il s'est lui-même donné la peine de se faire voir en assumant carrément un corps humain ! C’est précisément à ce corps que Mozart a dédié l'un de ses plus beaux hymnes, Ave verum corpus*, composé en juin 1791 pour la fête du Corps du Christ.

Le texte biblique qui raconte l'importance du témoignage dans le Nouveau Testament

Ce qui était dès le commencement, ce que nous avons entendu, ce que nous avons vu de nos yeux

Ce que nous avons contemplé et nos mains ont touché du Verbe de vie

— car la vie a été manifestée

et nous l’avons vue et nous lui rendons témoignage

et nous vous annonçons la vie éternelle qui était tournée vers le Père

et qui nous est apparue —

Ce que nous avons vu et entendu nous vous l’annonçons à vous aussi

afin que vous aussi vous soyez en communion avec nous

et que notre communion soit avec le Père et avec son fils Jésus-Christ.

Et nous vous écrivons ces choses pour que notre joie soit complète.

Chapitre 1, versets 1 à 4 de la Première épître de saint Jean, dans le Nouveau Testament. Traduit par les équipes de notre programme de recherches La Bible en ses traditions.

L'éclairage

Peut-on représenter Dieu en image ?

Statue Enfant Jésus Prague église Notre-Dame Joinville
Statue représentant l'Enfant Jésus de Prague, dans l'église Notre-Dame de Joinville, Haute-Marne, France.

Représenter Jésus : portrait de Dieu fait homme

Dans le texte biblique que vous aurez naturellement pris le temps de lire, saint Jean annonce que ses yeux l’ont vu, que ses mains l’ont touché.

Il parle évidemment du mystère du Christ, Dieu venu dans la chair. Dans l'unique personne de Jésus-Christ, l'unité sans confusion de la nature humaine et de la nature divine scelle la réconciliation de Dieu avec l'homme.

Et puisque Dieu s’est fait homme, l'être humain est à nouveau capable de voir Dieu en Jésus, et donc de le représenter en image : « Qui m'a vu a vu le Père », dit Jésus (Jn 14,9).

Représentation Jésus-Christ or bleu rouge manuscrit médiéval Codex Bruchsal Karlsruhe
Représentation de Jésus-Christ dans un manuscrit médiéval, le Codex Bruchsal datant des années 1220,
conservé à Karlsruheen Allemagne.

Face à deux images, l'éclairage du grec

En grec, on distingue deux grands types d'images, ou plutôt deux grandes manières de se comporter par rapport à l'image.

  • L'image est eidôlon (εἴδωλον), idole en français, quand on oublie ce qu'elle représente.
    Autrement dit, l'image devient une réalité à part entière que l'homme vénère, sans penser à l'élément qu'elle représentait à l’origine — pas bien !!!
  • L' image est eikôn (εἰκών), icône en français —et ça c'est très bon !!!— quand on comprend bien qu'elle ne rivalise pas avec son modèle : elle renvoie à la réalité qu'elle re-présente.
    Ainsi, l’homme ne vénère pas l’eikôn pour elle-même mais —à travers elle— ce qu’elle représente.

Quand les chrétiens vénèrent les icônes, c'est en tant qu'elles re-présentent Dieu et les réalités divines.
Ils ne vénèrent pas des idoles !

Icône Crucifixion Christ croix or saints communauté
Icône de la Crucifixion (pigments à la détrempe sur bois, deuxième moitié du 12ème siècle),
Monastère Sainte-Catherine, Sinaï, Égypte.

Le mot de la fin

Jean Damascène, Père de l’Église, a écrit des lignes prodigieuses à ce sujet. Né au VIIIème siècle à Damas en Syrie, il a fini sa vie dans le désert de Judée, près de Bethléem. De son temps, les images étaient devenues un problème pour de nombreux chrétiens, notamment sous l'influence des débuts de l'islam, et l’iconoclasme (vient du grec eikôn (« image ») et klaô (« briser »)) était une tentation puissante. Voilà alors la réponse magnifique qu'il adresse à ceux qui détruisent délibérément les images :

« En d'autres temps, Dieu n'avait jamais été représenté en image, lui qui n'a ni corps ni visage. Mais désormais, Dieu a été vu dans sa chair, il a vécu parmi les hommes : je représente ce qui est visible en Dieu. Je ne vénère pas la matière, mais le créateur de la matière qui s'est fait matière pour moi, a daigné habiter dans la matière et opérer mon salut à travers la matière. Je ne cesse donc pas de vénérer la matière à travers laquelle m'a été assuré le salut. Mais je ne la vénère absolument pas comme Dieu ! […] N'offense donc pas la matière : elle n'est pas méprisable ; car rien de ce que Dieu a fait n'est méprisable. »

Jean Damascène, Contra imaginum calumniatores (Discours contre ceux qui disent du mal des images) 1, 16.

Lisez également

Plongez dans ces Sagas

Recevoir notre incroyable newsletter

Le dimanche à 15h découvrez un passage des Écritures et les œuvres de stars d’hier et d’aujourd’hui qu’elles ont inspirées. Cinéma, musique, peinture et littérature : il y en a pour tous les goûts. C’est gratuit et sans publicité.
Vous allez adorer. Allez lire une newsletter.

Méditez sous le soleil de l'Occitanie

L'Occitanie

L’Occitanie, ses vallons chauds, sa bonne cuisine et l’accent chantonnant de ses habitants. C’est au cœur de cette région du Sud, dans un village médiéval tout simplement sublime qu’est nichée l’abbaye de Lagrasse.

Rencontre

Si vous voulez rencontrer ces chanoines, vivre un temps de retraite et découvrir la méditation chrétienne, l'abbaye de Lagrasse est peut-être a place to be.

St Augustin

Ancienne bâtisse bénédictine datant du 8ème siècle, elle est désormais habitée par les chanoines de Saint Augustin. Les chants grégoriens et les magnifiques polyphonies liturgiques y bercent les offices.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de “cookies” destinés à améliorer la performance de ce site, à en adapter les fonctionnalités. (Plus d'infos)
Accepter