Après la fête de Kippour, place à Souccoth, la fête des tentes

Que célèbrent les Juifs lors de la fête de Souccoth ? Comment est-elle décrite dans la Bible ? Pourquoi la fête des tentes est-elle après Kippour ?

4 minutes et 28 secondes avec OSS 117, Moïse et le peuple Hébreux
Dernière mise à jour -  
15/10/2020

Quand OSS 117 esquive une réflexion religion

On ne se lassera sans doute jamais de cette scène d’OSS 117 qu’il faut absolument revoir avant de lire le texte biblique. Et puisqu’on vous présente un texte où Dieu donne des prescriptions, c’est l’occasion de répondre au plus grand espion de l’histoire du cinéma français… PRIXM vs OSS 117, show must go on !

Le texte biblique qui raconte la fête de Souccoth

Le Seigneur parla à Moïse en disant :

— Parle aux fils d’Israël en disant :

Au quinzième jour de ce septième mois, c’est la fête des tentes, pendant sept jours, pour le Seigneur. […]
A partir du quinzième jour du septième mois

quand vous aurez récolté tous les produits de votre pays

vous célébrerez les fêtes du Seigneur pendant sept jours.

Le premier jour sera un shabbat,

et le huitième jour sera un shabbat, c'est-à-dire repos.

Vous prendrez, le premier jour, du fruit du plus bel arbre, des branches de palmiers, des rameaux touffus d’arbres et de saules de rivière

et vous vous réjouirez devant le Seigneur votre Dieu.

Vous célébrerez la fête du Seigneur sept jours chaque année.

C’est une loi éternelle pour vos générations — vous célébrerez la fête le septième mois.

Vous habiterez pendant sept jours dans des tentes

— tout homme de la race d'Israël demeurera dans des tentes —

afin que vos descendants sachent que j’ai fait habiter dans des tentes les fils d’Israël lorsque je les ai fait sortir du pays d’Égypte.

Je suis le Seigneur votre Dieu.

Moïse parla aux fils d’Israël des fêtes du Seigneur.

Chapitre 23, versets 32-34.39-44 du Lévitique dans l'Ancien Testament. Traduit par les équipes de notre programme de recherches La Bible en ses traditions.

L'éclairage

Souccoth, une fête pleine de traditions

Chaque année, fin septembre, les Juifs célèbrent la « la fête des tentes ». Cette fête de Souccoth est la plus joyeuse et la plus symbolique des fêtes d’automne, c'est une fête de récoltes. Souccoth signifie littéralement « cabanes, huttes ». Une souccah est une habitation provisoire qui doit être détruite d’une année sur l’autre.

Une tente tout de vert vêtue

Les fidèles juifs construisent tous les ans une petite cabane avec des branches de palmiers, de myrte, de cèdre et de saule dans laquelle ils dorment et prennent leurs repas pendant une semaine. Cette cabane doit absolument être bâtie sous le ciel et non sous un abri. À Jérusalem, on voit ainsi fleurir des cabanes par centaine, dans les rues, sur les terrasses, les balcons ou les toits…

Jérusalem immeubles asymétriques terrasse ciel
La Bible façonne les villes. C’est le cas à Jérusalem où les promoteurs immobiliers construisent des immeubles asymétriques pour permettre à chacun d’avoir une terrasse sous le ciel. Cela permet d’y bâtir sa souccah lors de la fête des tentes et de ne pas descendre dans la rue…

Pendant Souccoth, à chacun sa cabane

Cette fête révèle un des traits essentiels du judaïsme : cette expérience le fait plonger au coeur de l'expérience de ses ancêtres sauvés au désert. Un Juif, le regard tourné vers le ciel et les étoiles, se réjouit de ce temps béni des fiançailles où Dieu marchait avec son peuple au désert.

Aller habiter dans une cabane pendant une semaine vous place plus facilement face à la question de la précarité de votre vie que n’importe quel discours, non ? Et c'est dans cette situation que le peuple croyant est amené à redécouvrir la joie simple d'être placée sous le ciel de la bonté divine.

Sukkot fête juive synagogue cabanes Leopold Pilichowski
Leopold Pilichowski (1869-1934), Sukkot in the Synagogue (peinture sur toile, 1894/95), Musée juif de New York, New York, États-Unis.

Une hutte en toute modestie

Alors la question que tout le monde se pose : pourquoi les Juifs vont-ils habiter dans une cabane en bois pendant une semaine ? Si avez bien lu, la réponse est donnée dans le texte biblique :

  • D'abord parce que Dieu le demande. N’en déplaise à OSS 117, qui critique le côté Jacques a dit, quand Dieu parle le croyant l’écoute.
  • D’autant plus que les ordres divins sont rarement dénués de sens. Dormir dans de modestes huttes vise ainsi à faire mémoire des 40 ans passés au désert par le peuple élu. Le croyant sort du confort de sa vie quotidienne et regoûte à une vie simple. Il se rappelle qu’il n’est que peu de choses à la face de la terre, que tout ne vient pas de ses mains. Il refait l’expérience qu’ont fait avant lui ses pères : se retrouver au désert, démuni, n’ayant plus que Dieu en qui se confier.

Le mot de la fin

Faire mémoire du salut dans le passé et reconnaître la bénédiction présente, c'est donner l'assurance au fidèle que Dieu sauvera à nouveau, dans l'avenir, jusqu'au Salut final. Chaque soir, la prière juive demande à Dieu qu'il soit lui même la souccah pour son peuple :

« Fais-nous reposer, Seigneur notre Dieu, en paix. Et fais que nous nous relevions, ô notre Roi, vivants et en ta paix. Etends sur nous la souccah de ta paix et établis-nous dans de bonnes dispositions en ta présence. Sauve-nous rapidement a cause de ton Nom. Défends-nous et éloigne de nous Satan ; écarte-le de tous côtés et a l'ombre de tes ailes cache-nous, car Tu es un roi bon et miséricordieux. »

Supplément au Cahier Evangile 86. "Les fêtes juives", 49-50

Lisez également

Plongez dans ces Sagas

Recevoir notre incroyable newsletter

Le dimanche à 15h découvrez un passage des Écritures et les œuvres de stars d’hier et d’aujourd’hui qu’elles ont inspirées. Cinéma, musique, peinture et littérature : il y en a pour tous les goûts. C’est gratuit et sans publicité.
Vous allez adorer. Allez lire une newsletter.

Méditez sous le soleil de l'Occitanie

L'Occitanie

L’Occitanie, ses vallons chauds, sa bonne cuisine et l’accent chantonnant de ses habitants. C’est au cœur de cette région du Sud, dans un village médiéval tout simplement sublime qu’est nichée l’abbaye de Lagrasse.

Rencontre

Si vous voulez rencontrer ces chanoines, vivre un temps de retraite et découvrir la méditation chrétienne, l'abbaye de Lagrasse est peut-être a place to be.

St Augustin

Ancienne bâtisse bénédictine datant du 8ème siècle, elle est désormais habitée par les chanoines de Saint Augustin. Les chants grégoriens et les magnifiques polyphonies liturgiques y bercent les offices.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de “cookies” destinés à améliorer la performance de ce site, à en adapter les fonctionnalités. (Plus d'infos)
Accepter