S'inscrire à la newsletter

Quel est le sens du mot « Torah » dans le judaïsme ?

D’où vient le mot « Torah » ? Que signifie-t-il pour les Juifs ? Quelle est l’étymologie de ce mot biblique fondamental ?

3 minutes et 19 secondes avec Christian Clavier, l’UNESCO, un peu d'hébreu, Christian Bobin et… un œuf
Dernière mise à jour -  
21/11/2022

Rock and Torah au cinéma !

En 1983, le réalisateur français Marc-André Grynbaum dévoile un film inspiré de sa propre vie. Le personnage principal, joué par Christian Clavier, est un homme qui se lance dans la musique en créant un groupe de rock. Il donne alors à son groupe le nom de Rock and Torah.

L'affiche du film est d'ailleurs truffée de références bibliques, en écho au fameux film Les Dix Commandements de Cecil B. DeMille : la mer se sépare en deux pour laisser passer la voiture comme Moïse sépare la mer en deux pour quitter l'Egypte et traverser la Mer Rouge, et Christian Clavier brandit un panneau comme Moïse brandit les Tables de la Loi.

Avec cette petite entrée en matière cinématographique, on se pose une question simple : quelles sont l'origine et le sens du mot Torah, si cher au judaïsme ?

Le texte biblique qui revient sur le don de la Torah à Moïse

Impossible d’évoquer la « Torah » sans penser à Moïse ! Au chapitre 24 de l’Exode, Moïse se charge d’écrire les Lois que Dieu révèle à son peuple Israël.

YHWH dit à Moïse :

— Monte vers moi sur la montagne, et reste là, je te donnerai les tables de pierre, la loi [torah] et les commandements que j’ai écrits pour leur instruction. [...]

Moïse monta sur la montagne et la nuée couvrit la montagne. La gloire de YHWH demeura sur la montagne du Sinaï et la nuée le couvrit pendant six jours ; et il appela Moïse le septième jour du milieu de la nuée. Et l’aspect de la gloire de YHWH était comme un feu dévorant sur le sommet de la montagne en présence des fils d’Israël. Et Moïse entra au milieu de la nuée et monta sur la montagne, et Moïse fut sur la montagne quarante jours et quarante nuits.

Livre de l’Exode, chapitre 24, versets 12 puis 15-18. Traduit de l’hébreu par les équipes du programme de recherches La Bible en ses Traditions.

Quelle est l'origine et la signification du mot « Torah » dans le judaïsme ?

Le monastère Sainte-Catherine du Sinaï, en Égypte. Depuis 2002, ce monastère est inscrit à la liste du patrimoine mondial de l'humanité, établie par l'Unesco. Il s'agit notamment du lieu supposé où Moïse monta sur la montagne pour recevoir la Torah.

La Torah, première partie de la Bible hébraïque

Le mot Torah fait partie de ces termes peut-être entendus mais pas forcément connus. On a donc décidé de dissiper le flou et de faire un éclairage bien net à ce sujet.

Dans la tradition juive, les cinq premiers livres de la Bible portent collectivement le titre de « Torah (תורה) », habituellement traduit par « Loi ». Ces 5 premiers livres sont désignés en hébreu par l'un des premiers mots du texte même :

  • la Genèse (Bereshit : Au Commencement)
  • l'Exode (Shemot : Noms)
  • le Lévitique (Vayyiqra : Et il appela)
  • les Nombres (Bamidbar : Dans le désert)
  • le Deutéronome (Devarim : Paroles)

Pour les Chrétiens, la « Torah » porte le nom de « Pentateuque » (terme grec qui signifie « les 5 étuis » en référence aux 5 livres).

Pour désigner le manuscrit sur lequel le texte est lu à la synagogue, on parle de Sefer Torah (littéralement « le rouleau de la Torah »).

La Torah ne désigne donc pas uniquement, ni d'abord, un corpus de lois, au sens juridique du terme, mais un enseignement de sagesse qui vise l'agir moral : il s’agit de savoir trouver le bon chemin, de savoir conduire sa vie.

Ephraim Moses Lilien (1874-1925), Vieil homme lisant la Torah, (1915, gravure sur papier, 25 x 35 cm). Localisation inconnue. Domaine public.

L’étymologie du mot « Torah »

Au fait, d’où vient de mot « Torah » ? Le terme torah vient de la racine verbale yarah en hébreu. Et on vous le dit tout de suite, c’est pas évident à traduire…

Le verbe yarah signifie d'abord « jeter », « lancer » ou encore « viser » (comme une flèche ou une pierre en direction d’une cible) puis, par extension, il a pris le sens de « enseigner, diriger, éduquer ». Autrement dit : la Torah est ce qui nous fait viser quelque chose (en l’occurrence : viser une vie bonne). Elle trace et fixe une direction, une ligne de conduite.

C’est ce sens de la direction et de l’enseignement qui se retrouve dans un passage du Livre des Proverbes :

« Je fus un fils pour mon père, tendre et unique aux yeux de ma mère. Il m’enseignait (ירה) et il me disait :
— Que ton cœur retienne mes paroles ; observe mes préceptes, et tu vivras. » (Pr 4,4)

Le nom commun torah acquiert ainsi le sens d’instruction, d’éducation par exemple d'une mère, d'un père, d'un sage ou de Dieu.

La notion d'enseignement est inséparable du terme Torah : Photographie d'un élève et son maître dans une école juive, en 1965 au village Bnei Bra, en banlieue de Tel-Aviv. © Avraham Barzelai, Bibliothèque nationale d'Israël, Jérusalem. Domaine public.

Un sens qui se précise dans certains contextes

Pour bien saisir le sens du mot Torah, il faut se pencher sur le contexte dans lequel il survient. En fait, il est polysémique. Penchons-nous simplement sur deux sens possibles.

1) Le mot torah a un sens juridique, dans le livre du Lévitique particulièrement.  Il désigne alors l'ensemble des règles rituelles à observer pour le culte et on le traduit par le terme « la Loi ».

2) Dans le livre d'Isaïe et dans les Psaumes, il faudrait aller jusqu'à « Révélation » pour traduire le mot torah, quand il exprime la volonté de Dieu, comme en Isaïe 2,3 dans le passage de la grande vision inaugurale où des peuples nombreux montent à Jérusalem en disant :

« Venez ! montons à la montagne de YHWH, à la maison du Dieu de Jacob : il nous révèlera [yarah] ses voies et nous marcherons dans ses sentiers car de Sion sortira la Révélation [torah] et de Jérusalem la parole de YHWH. » (Is 2,3)

En fonction du passage, les traducteurs choisissent ainsi le terme loi, instruction, enseignement, ou encore révélation pour tâcher d’en rendre compte au mieux.

Maarten van Heemskerck (1498-1574), Le prophète Isaïe (vers 1560). Conservé au Musée Frans Hals, Haarlem (Pays-Bas). Domaine public.

Que retenir finalement ?

Pour conclure, disons simplement que la « Torah » est à la fois :

  • Le nom donné aux 5 premiers livres de la Bible hébraïque, également appelé Pentateuque chez les Chrétiens. C'est seulement par extension que la Torah en arrive parfois à désigner toute l'Écriture : parce qu'aux yeux du judaïsme, la Loi de Moïse constitue l'essentiel. La partie donne ainsi son nom au tout (on appelle ça une métonymie).
  • Le mot utilisé en hébreu pour évoquer un commandement ou une parole d'ordre législatif. Il est traduit par le mot français « loi ».
  • Le mot employé pour évoquer un enseignement, à la manière de celui d’une mère ou d’un père.
  • Le terme employé pour parler de la révélation de Dieu envers son peuple.
Loin des livres et des rouleaux, voici Bereshit (la Genèse), le premier chapitre du premier Livre de la Torah écrit en hébreu... sur un œuf. Conservé au Musée d'Israël, à Jérusalem. Domaine public.

Le mot de la fin

On termine ce numéro en beauté avec les mots pleins de poésie de Christian Bobin. Il évoque ce qui grandit, et touche du doigt le mystère de l'éducation :

« Et l’enfant grandit. Il grandit comme grandissent les enfants : comme un arbre, plongeant les racines de ses bras dans la terre maternelle, puisant sa nourriture dans les sous-bois d’une parole, multipliant les attaches, élevant les branches de ses pensées dans la lumière du dehors. L’enfance est ce qui nourrit la vie. Qu’est-ce qui nourrit l’enfance ? Les parents et l’entourage, pour une part. Les lieux, la magie des lieux pour une autre part. Et Dieu pour le reste qui est presque tout. »

Christian Bobin, Le Très-Bas, Paris, Gallimard, 1992, p. 33

Envie de (re)découvrir les Écritures ?
Notre incroyable Newsletter
- Tous les dimanches à 15h
- Gratuit, drôle et intelligemment décalé
- 3 minutes de lecture
Merci ! Votre inscription a bien été prise en compte
Oups, un problème est suvenu, veuillez réessayer !

Lisez également

Plongez dans ces Sagas

Recevoir notre incroyable newsletter

Le dimanche à 15h découvrez un passage des Écritures et les œuvres de stars d’hier et d’aujourd’hui qu’elles ont inspirées. Cinéma, musique, peinture et littérature : il y en a pour tous les goûts. C’est gratuit et sans publicité.
Vous allez adorer. Allez lire une newsletter.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de “cookies” destinés à améliorer la performance de ce site, à en adapter les fonctionnalités.