Qui est donc Jacob, également appelé « Israël » ?

Qui est Jacob dans les Écritures ? Pourquoi se fait-il appeler le père d'Israël ? Qui lui confie cette mission ?

4 minutes 14 secondes avec Louis de Funès, Emmanuel Lévinas, Jack Sparrow et Jacky Ickx.
Dernière mise à jour -  
21/11/2020

« Salomon, mais vous êtes juif ? »

Un week-end, un peu déprimés par la grisaille hivernale parisienne, on a regardé Les Aventures de Rabbi Jacob. Après avoir tenté vainement de reproduire la chorégraphie de notre scène préférée, on s’est demandé d’où venait les noms de Jacob et d'Israël dans la Bible (on a tous nos obsessions)

Le texte biblique durant lequel Jacob se fait appeler Israël

Aujourd’hui on vous parle d’un épisode où Jacob tente d’échapper à son frère ennemi et fait une rencontre nocturne mystérieuse. Qui est donc cet homme avec qui il lutte toute la nuit ? Attention le texte n'est pas évident, évident.

Et il [Jacob] se leva dans la même nuit et prit ses deux femmes et les servantes du même nombre, avec ses onze enfants et il traversa le gué [Endroit d'une rivière que l'on peut traverser à pied] de Iaboc. Ayant fait traversé tous ceux qui lui étaient attachés, il resta seul et voici, un homme luttait avec lui jusqu'au matin. Comme il voyait qu'il ne pouvait pas l'emporter sur lui, il toucha le muscle de sa cuisse et aussitôt il s'affaiblit.

Et il lui dit :
— Laisse-moi aller, car déjà l’aurore se lève.

Il répondit :
— Je ne te laisserai pas sans que tu m’aies béni.

Il dit :
— Quel est ton nom ?

Il répondit :
— Jacob.

Et il lui dit :
On n'appellera plus ton nom Jacob, mais Israël car tu as lutté avec Dieu et si contre Dieu tu as été fort, combien plus, contre des hommes tu l'emporteras.

Et Jacob lui demanda :
— Dis-moi par quel nom tu t'appelles.

Il répondit :
— Pourquoi demandes-tu mon nom ?

Et il le bénit en ce même lieu. Et Jacob appela le nom de ce lieu Phanuhel, en disant :
— J’ai vu Dieu face à face, et mon âme a été sauvée.

Et le soleil se leva sur lui aussitôt après qu'il eut traversé Phanuhel et lui-même il boitait du pied.

Chapitre 32, versets 23-32 du Livre de la Genèse, dans l'Ancien Testament. Traduit par les équipes de notre programme de recherches La Bible en ses traditions.

L'éclairage

Qui est Jacob ?

combat homme ange colline eau ciel
Gustave Doré (1832-1883), Le combat de Jacob avec l'ange (1855, gravure), Granger Collection, New York.

Jacob est l’un des plus grands personnages de la Bible, un patriarche. Sur le Wall of Fame de l’Écriture, il est au coude-à-coude avec David, Moïse ou Abraham son grand-père !​​​​​​ Son nom revient souvent dans la formule qui évoque Dieu comme « le Dieu d’Abraham, d’Isaac et de Jacob ». Ce qui est logique puisqu’il est le fils d’Isaac et le petit-fils d’Abraham.

Jacob est aussi un personnage biblique charnière, puisqu’il se situe entre deux moments de l’histoire :

jack sparrow face Jacy Icks voiture

Le nom de Jacob signifie en hébreu « le supplanteur » (on vous explique pourquoi dans cet article-ci et cet article-là). Ce nom a engendré beaucoup de noms dérivés de cette racine hébraïque : Jacques, Jack ou Jacky. Vous y penserez en regardant Jack Sparrow dans Pirates des Caraïbes ou une rediffusion des courses de la légende belge de Formule 1 Jacky Ickx.

Et Jacob devint Israël

Dans le texte biblique d'aujourd'hui, Jacob passe la nuit à se battre avec une personne mystérieuse : le texte ne dit jamais vraiment qui il est et ne cesse de le désigner à la troisième personne du singulier « il ». Ce personnage mystérieux serait Dieu lui-même ou un ange de Dieu, puisqu'il dit à Jacob « tu as lutté avec Dieu ».

Et cet ange donne à Jacob un nouveau nom : « Israël ». Que signifie-t-il ?

  • Israël désigne d’abord une personne. Donc, chaque fois que l’Écriture utilise le nom « Israël », il est bon de repérer si le texte renvoie ou non au personnage de Jacob.
  • Israël désigne une identité puisqu’il signifie en hébreu, selon une étymologie discutée, « celui qui a lutté avec Dieu ». Cette identité témoigne d'une relation très profonde entre l'homme et son Créateur : l’homme n’est pas mu par une soumission servile et avilissante à Dieu mais peut même lutter au corps à corps avec lui.
  • Israël désignera ensuite une grande nation : ce sont les enfants de Jacob et leur postérité dont la Bible dit qu’elle est « pareille au sable de la mer, si nombreux qu’on ne peut le compter ».
  • Israël désignera finalement, dans l'Écriture, le territoire de cette nation : Canaan reçoit un nouveau nom, « Israël », qui est la terre donnée par Dieu, de «Dan à Beersheva » (1S 24, 2).
harry potter how many are there gif

Le mot de la fin

Jacob passe donc sa nuit à lutter avec un ange. Beaucoup de commentateurs se sont demandés ce que pouvait bien signifier cette lutte. Et on a beaucoup aimé l'interprétation d'Emmanuel Levinas :

La lutte de Jacob avec l'Ange, c'est cela aussi : surmonter dans l'existence d'Israël l'angélisme de la pure intériorité. Remarquez avec quel effort la victoire se donne ici ! Se donne-t-elle, d'ailleurs ? Personne n'est vainqueur ! Et c'est la religion de Jacob qui reste un peu boiteuse quand se relâche l'étreinte de l'Ange. Cette lutte n'est jamais terminée.

Emmanuel Levinas, Au-delà de l'essence, Livre de Poche, Paris : 25 Février 2004.

Lisez également

Plongez dans ces Sagas

Recevoir notre incroyable newsletter

Le dimanche à 15h découvrez un passage des Écritures et les œuvres de stars d’hier et d’aujourd’hui qu’elles ont inspirées. Cinéma, musique, peinture et littérature : il y en a pour tous les goûts. C’est gratuit et sans publicité.
Vous allez adorer. Allez lire une newsletter.

Méditez sous le soleil de l'Occitanie

L'Occitanie

L’Occitanie, ses vallons chauds, sa bonne cuisine et l’accent chantonnant de ses habitants. C’est au cœur de cette région du Sud, dans un village médiéval tout simplement sublime qu’est nichée l’abbaye de Lagrasse.

Rencontre

Si vous voulez rencontrer ces chanoines, vivre un temps de retraite et découvrir la méditation chrétienne, l'abbaye de Lagrasse est peut-être a place to be.

St Augustin

Ancienne bâtisse bénédictine datant du 8ème siècle, elle est désormais habitée par les chanoines de Saint Augustin. Les chants grégoriens et les magnifiques polyphonies liturgiques y bercent les offices.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de “cookies” destinés à améliorer la performance de ce site, à en adapter les fonctionnalités. (Plus d'infos)
Accepter