La mort de Jésus sur la Croix : que dit le Coran ?

Comment la mort de Jésus est-elle décrite dans le Coran ? Peut-on en retour mieux comprendre le sens de la Croix dans la Bible et la portée symbolique de cet objet en bois ?

4 minutes et 20 secondes avec David Beckham, Jésus, Mahomet et Charles Péguy.
📝
Dernière mise à jour -  
15/9/2020

Lewis et Beckham se gravent Jésus à même la peau

Footballeur tatouages sportifs David Beckham

La Croix de Jésus Christ est devenue un symbole central dans le monde entier et plusieurs grands sportifs l'ont marquée dans leur chair :

  • Une grande croix dans le dos pour le pilote de Formule 1, Lewis Hamilton.
  • L'image d'un Christ en train de monter sur la Croix, sur le flanc gauche pour David Beckham.

Le texte biblique qui raconte la mort de Jésus sur la Croix

Voilà la fin de chemin de la Passion de Jésus :

Arrivés à un lieu dit « Golgotha » – ce qui veut dire « lieu du crâne », on lui donna à boire du vin mêlé de fiel. Et l’ayant goûté, il ne voulut pas boire. L’ayant crucifié ils divisèrent ses vêtements les tirant au sort afin que s’accomplît ce qui avait été dit par le prophète : ils se sont partagés mes vêtements et ont tiré au sort ma tunique

Et, s’étant assis, ils étaient là, à le garder. Et ils disposèrent au-dessus de sa tête sa sentence écrite : « Celui-ci est Jésus le roi des Juifs ».

Alors sont crucifiés avec lui deux brigands un à sa droite et un à sa gauche. Ceux qui passaient par là l'injuriaient en remuant la tête et disaient :

— L’homme qui détruit le sanctuaire et en trois jours le bâtit, sauve-toi toi-même si tu es le Fils de Dieu et descends de la croix !

Semblablement les grands prêtres se gaussant avec les scribes et les anciens disaient :

— Il en a sauvé d’autres et lui-même il n’arrive pas à se sauver ! Si c’est le roi d’Israël qu’il descende maintenant de la croix et nous croirons en lui, il s’est confié en Dieu, qu’il le délivre sur le champ s’il tient à lui car il a dit « de Dieu je suis fils ».

Or les brigands crucifiés avec lui l’accablaient aussi des mêmes moqueries.

À partir de la sixième heure il y eut des ténèbres jusqu’à la neuvième heure, vers la neuvième heure Jésus gémit d’une voix forte disant :

— Eli Eli lima sabachthani.

C’est-à-dire :

— Mon Dieu mon Dieu à quoi m’as-tu abandonné.

L’entendant, certains de ceux qui se tenaient là dirent :

— C’est Élie qu’il appelle, celui-ci.

Et étant accouru aussitôt l’un d’eux ayant pris une éponge l’ayant gorgée de vinaigre et l’ayant fixée autour d’un roseau essayait de le faire boire.

Et les autres disaient :

— Voyons voir si Élie vient le sauver.

Mais Jésus cria de nouveau d’une voix forte et remit l’esprit.

Chapitre 27 de l'Évangile de Matthieu dans le Nouveau Testament. Traduit du texte grec par les équipes de notre programme de recherches La Bible en ses traditions.

L'éclairage

Christ croix couronne épines drapé mort Francisco de Zurbaran
Francisco de Zurbaran (1598–1664), Le Christ en Croix (huile sur toile, 1627), Institut d’art de Chicago, États-Unis.

Pour comprendre une spécificité importante du christianisme, comparer le texte du Coran et celui du Nouveau Testament n’est pas du luxe.

La mort de Jésus dans le Coran

👀 Dans la sourate IV, le Coran relate la crucifixion de Jésus de manière bien différente de la tradition chrétienne.

Jésus y est crucifié « en apparence ».

👉 De ce fait le Coran opère une double distinction par rapport au texte du Nouveau Testament :

  • Jésus n’est pas Dieu, mais un prophète : un « simple » homme de Dieu.
  • Jésus n’a pas été crucifié sur une croix, car un homme de Dieu ne peut pas connaître un tel abaissement, dans la pensée musulmane.

L’Islam présente exclusivement le visage d’un Dieu tout-puissant, auquel l’homme doit se soumettre, il est impensable que Dieu s'abaisse aux hommes.

pentecôte lumière prière colombe apôtres flammes Le Greco
Le Greco (ca. 1541-1614), La Pentecôte, (huile sur toile, ca. 1596-1600), Musée National du Prado, Madrid, Espagne.
© Domaine public→ ( Jl 3,1 ; Is 32,15 ; Ac 2)

L'humilité de Dieu sur la Croix

Le Nouveau Testament montre au contraire que la toute-puissance de Dieu se manifeste dans son abaissement volontaire sur la Croix.

Pour que l’homme puisse vivre d’une communion parfaite avec Lui, Dieu consent à connaître l’angoisse de la mort.

👉 Voilà une caractéristique spécifique au christianisme. Aucune autre religion ne présente un tel abaissement volontaire de Dieu.

Cet abaissement lors de la mort de Jésus sur la Croix résonne comme un cri d’amour incroyable de Dieu envers les hommes.

Christ mort soutien anges blessures souffrance Véronèse
Véronèse (1528-1588), Christ mort soutenu par des anges (huile sur toile, vers 1580), Gemäldegalerie, Berlin, Allemagne.

Le mot de la fin

Cet abaissement de Dieu, Charles Péguy l'a magnifié dans un poème célèbre :

« Les armes de Jésus c'est cette pénurie,

Et sa chair exposée à toute intempérie,

Et les chiens dévorants et la meute ahurie ;  

Les armes de Jésus c'est sa croix de par Dieu,

C'est d'être un vagabond couchant sans feu ni lieu,

Et les trois croix debout et la sienne au milieu ;

Les armes de Jésus c'est cette pillerie

De son pauvre troupeau, c'est cette loterie

De son pauvre trousseau qu'un soldat s'approprie ;

Les armes de Jésus c'est ce frêle roseau,

Et le sang de son flanc coulant comme un ruisseau,

Et le licteur antique et l'antique faisceau ;

Les armes de Jésus c'est cette raillerie

Jusqu'au pied de la croix, c'est cette moquerie

Jusqu'au pied de la mort et c'est la brusquerie.

Du bourreau, de la troupe et du gouvernement,

C’est le froid du sépulcre et c’est l’enterrement,

Les armes de Jésus c’est le désarmement ;

L’avanie et l’affront voilà son industrie,

La cendre et les cailloux voilà sa métairie

Et ses appartements et son duché-pairie ;

Les armes de Jésus c’est le souple arbrisseau

Tressé sur son beau front comme un frêle réseau,

Scellant sa royauté d’un parodique sceau ;

Les disciples poltrons voilà sa confrérie,

Pierre et le chant du coq voilà sa seigneurie,

Voilà sa lieutenance et capitainerie. »


Charles Péguy, Huitième jour de La Tapisserie de sainte Geneviève et de Jeanne d’Arc, 20 novembre 1912, désigné comme « Huitième jour de la neuvaine de Sainte Geneviève pour le Vendredi 10 Janvier 1913 ».

Lisez également

Plongez dans ces Sagas

Recevoir notre incroyable newsletter

Le dimanche à 15h découvrez un passage des Écritures et les œuvres de stars d’hier et d’aujourd’hui qu’elles ont inspirées. Cinéma, musique, peinture et littérature : il y en a pour tous les goûts. C’est gratuit et sans publicité.
Vous allez adorer. Allez lire une newsletter.

Méditez sous le soleil de l'Occitanie

L'Occitanie

L’Occitanie, ses vallons chauds, sa bonne cuisine et l’accent chantonnant de ses habitants. C’est au cœur de cette région du Sud, dans un village médiéval tout simplement sublime qu’est nichée l’abbaye de Lagrasse.

Rencontre

Si vous voulez rencontrer ces chanoines, vivre un temps de retraite et découvrir la méditation chrétienne, l'abbaye de Lagrasse est peut-être a place to be.

St Augustin

Ancienne bâtisse bénédictine datant du 8ème siècle, elle est désormais habitée par les chanoines de Saint Augustin. Les chants grégoriens et les magnifiques polyphonies liturgiques y bercent les offices.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de “cookies” destinés à améliorer la performance de ce site, à en adapter les fonctionnalités. (Plus d'infos)
Accepter