Jésus calme la tempête avec autorité

Comment Jésus calme-t-il la tempête ? En quoi l'autorité du Christ est-elle un manière de pointer sa nature divine ? Comment le texte biblique interroge-t-il le lecteur ?

◷ 3 minutes et 30 secondes tout pile avec Kanye West, Rembrandt, Delacroix et une tempête apaisée
Dernière mise à jour -  
14/10/2021

Le morceau d'inspiration biblique de Kanye West et la divinité de Jésus

Chez PRIXM, on a l’habitude de vous parler de Kanye West, de ses délires parfois, mais surtout de l’inspiration biblique qui scande ses textes.

Dans son magnifique album, Jesus is King, sorti en 2019 (on vous en avait notamment parlé à propos de son sublimissime titre « Selah » et son lien avec les Psaumes), le dernier titre est intitulé Jesus Is Lord.

Et dans Jesus is Lord, le rappeur américain reprend à son compte les paroles de saint Paul dans la lettre aux Philippiens (Phi 2,10-11).

Avec une densité exceptionnelle (49 secondes pour ce titre conclusif de son album) et une mélodie plus lente et posée que ses habituels punchs ultra-rapides, Kanye chante :

Every knee shall bow
Every tongue confess
Jesus is Lord
Jesus is Lord

En français : « Tout genou fléchira, Toute langue confessera : Jésus est le Seigneur. Jésus est le Seigneur. »

Et en fait, cette hymne est parfaite pour introduire le thème qu’on aborde aujourd'hui : l’autorité de Jésus ! Parce que dire que « Jesus is Lord », c’est reconnaître sa nature divine.

Et précisément, cette divinité de Jésus se manifeste tout particulièrement dans l’autorité qu’il a et que ses contemporains lui reconnaissent.

Le texte biblique qui raconte le miracle de la tempête apaisée

Au cours d'une tempête, Jésus dort. L'inquiétude amène les disciples à le réveiller. Jésus calme alors la tempête, rappelant son autorité en tant que Créateur.

Ce jour-là, le soir venu, il leur dit :

— Passons sur l’autre rive.

Et laissant la foule, ils l’emmenèrent, comme il était, dans une barque ; et il y avait d’autres barques avec lui. Survient alors une grande tempête de vent, et les vagues se jetaient dans la barque, de sorte que la barque se remplissait déjà. Et lui était à la poupe, dormant sur le coussin. Et ils le réveillent et lui disent :

— Maître, cela ne fait rien que nous périssions ?

Et, s’étant réveillé, il menaça le vent et dit à la mer :

— Silence, tais-toi !

Et le vent cessa et il se fit un grand calme. Puis il leur dit :

— Pourquoi êtes-vous aussi craintifs ? Comment n’avez-vous pas de foi ?

Et ils craignirent d’une grande crainte et ils se disaient les uns aux autres :

— Qui est-il donc celui-là, que même le vent et la mer lui obéissent ?

Evangile selon saint Marc, chapitre 4, versets 35 à 41. Traduit du grec par les équipes de notre programme de recherches La Bible En Ses Traditions.

Le vent et la mer obéissent à Jésus

Bernardino Luini (1475-1532), Le Christ parmi les docteurs, (vers 1520, huile sur toile 72 x 86 cm), National Gallery, Londres, Angleterre. Domaine public.

L’archéologie au service de l’étude biblique

Dans un autre article à partir de ce même texte biblique, nous évoquions le travail archéologique mené pour attester cet épisode : il y avait bien des pêcheurs sur la mer de Galilée. Autrement dit : il y avait effectivement une grande activité halieutique (mot très classe pour dire "activité de pêche") à l'époque de Jésus en mer de Galilée.

Mais ce qui nous préoccupe aujourd'hui, c’est ce que suggère la réaction des disciples lors du dernier verset de ce passage (Mc 4, 41) :

« Qui est-il donc celui-là, que même le vent et la mer lui obéissent ? »

L’autorité de Jésus

Or, en paroles et en actes, le ministère de Jésus est une démonstration de son autorité, qui pointe vers son identité divine.

Avec ce constat en point de départ, on s’est dit, en relisant ce passage biblique où Jésus calme la mer et le vent, que la question de l’autorité de Jésus était une vraie belle occasion de montrer en quoi, par cette autorité, Jésus dévoile et esquisse son identité divine.

Eugène Delacroix (1798-1863), Le Christ endormi pendant la tempête, (vers 1853, huile sur toile), Metropolitan Museum of Art, New York, Etats-Unis. Domaine public.

Pendant que la tempête fait rage, Jésus dort

Cet extrait de l'Evangile selon saint Marc dévoile une scène inattendue. Le décalage entre le calme du Christ et l'inquiétude des disciples est évident :

  • tandis que les disciples sont apeurés au point de penser que leur mort est imminente,
  • le Christ, lui, dort sur un coussin !
Rembrandt van Rijn (1606-1669), La tempête sur la mer de Galilée, (vers 1632, huile sur toile, 160 x 128 cm). Le tableau est toujours introuvable après le vol commis au Isabella Stewart Gardner Museum en 1990 !

Jésus agit comme Dieu

Dans le miracle du texte biblique d’aujourd'hui, la parole du Christ est efficace, même à l'égard de la nature. Et ça, pour le coup, c'est étonnant :

Et, s’étant réveillé, il menaça le vent et dit à la mer :
— Silence, tais-toi !
Et le vent cessa et il se fit un grand calme.
« Qui donc est celui-ci, que même le vent et la mer lui obéissent ? » (Mc 4,41).

En fait, la question finale posée par les disciples concerne l'identité de Jésus. La réponse n'y est pas donnée explicitement dans le texte. Pourtant, le texte fait travailler le lecteur et l'oblige à s'interroger.

Dans la Bible, un homme ne peut calmer une tempête. Seul Dieu le peut, comme le disent les Psaumes :

Tu apaises le fracas des mers, la fureur de leurs flots et le tumulte des peuples (Ps 65, 8).
Il changea l’ouragan en brise légère et les vagues de la mer se turent (Ps 107, 29).

Il s'agit ainsi d'amener les apôtres et le lecteur à découvrir que Jésus est Dieu. Cela signifie donc que Jésus commande au vent et à la mer avec l’autorité et la puissance du Créateur.

Eugène Delacroix (1798-1863), Le Christ sur le lac de Génésareth, (vers 1854, huile sur toile), Walters Art Museum, Baltimore (Etats-Unis). Domaine public.

Le mot de la fin

L’autorité du Christ est un élément de révélation de son identité divine. Mais, comme l’exprime le grand théologien suisse Hans Urs von Balthasar en songeant au lavement des pieds, l’autorité du Christ est toujours une autorité de service :

« [Remarquons] la compénétration constante entre maître et serviteur chez le Christ : la manière dont il règne souverainement en tant que serviteur, dont il sert humblement en tant que maître.

Et, pour cette raison, il n’a rien d’un maître ni d’un serviteur. En servant, il ne permet jamais qu’on oublie qu’il est le maître (ainsi au lavement des pieds), et, en tant que maître, qu’il n’est là que pour servir. »

Hans Urs von Balthasar, Retour au centre, Paris, Desclée de Brouwer, 1998

Lisez également

Plongez dans ces Sagas

Recevoir notre incroyable newsletter

Le dimanche à 15h découvrez un passage des Écritures et les œuvres de stars d’hier et d’aujourd’hui qu’elles ont inspirées. Cinéma, musique, peinture et littérature : il y en a pour tous les goûts. C’est gratuit et sans publicité.
Vous allez adorer. Allez lire une newsletter.

Pour un temps paisible dans la vallée du Rhône

Retraite spirituelle

Pour prendre un temps de repos, de rencontre ou de ressourcement spirituel, l'abbaye de Champagne est tout simplement un lieu d'accueil idéal.

Abbaye

Située entre Lyon et Valence, l’Abbaye Saint-Pierre de Champagne est l’une des maisons des chanoines réguliers de Saint-Victor, abritant notamment une magnifique église romane du XIIe siècle.

Vallée du Rhône

Pour les amateurs des biens de la Création, outre d’innombrables caves à vin de grande qualité, une remarquable distillerie se trouve à 3 km seulement de l’abbaye. Vous pourrez rentrer à pieds…

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de “cookies” destinés à améliorer la performance de ce site, à en adapter les fonctionnalités. (Plus d'infos)
Accepter