Enquête sur Nazareth de Galilée, le village de Jésus

Pourquoi disons-nous Jésus de Nazareth ? Ville de Galilée, quelle est sa place dans la Bible ? Qu’en dit l’Ancien Testament ? Que révèle le patrimoine chrétien de Nazareth sur la venue de Jésus ?

3 minutes et 54 secondes avec Le Seigneur des Anneaux, Nicolas Poussin et Rainer Maria Rilke.
Dernière mise à jour -  
18/6/2021

J.R.R. Tolkien tout en finesse dans ses références bibliques

Le 25 décembre nous fêterons Noël, jour de la naissance de Jésus. C’est donc logiquement que l’Église a fixé la fête de l’Annonciation (le jour où Marie tombe enceinte du coup), 9 mois plus tôt, le 25 mars. C'est par le « oui » de Marie que le Sauveur s'incarne et triomphe du mal.
Grand lecteur de la Bible, J.R.R. Tolkien (1892-1973) l'a bien compris, et met en valeur cette victoire par la chronologie de son roman majeur, Le Seigneur des Anneaux. 

C'est en effet un 25 mars, jour où les chrétiens célèbrent l'Annonciation, que Frodon détruit l'Anneau, symbole du mal et du péché, en le jetant dans la lave de la montagne du Destin.

Voici la citation dans la version originale : « But in Gondor the New Year will always now begin upon the twenty-fifth of March when Sauron fell, and when you were brought out of the fire to the King. » J.R.R. Tolkien, Le Seigneur des Anneaux, tome 3, Le retour du roi, 1955.

Le texte biblique qui raconte l’Annonciation

Puisqu’on vous parle de l’Annonciation qui fête l’incarnation de Jésus comme enfant dans le ventre de sa mère, on vous laisse lire le texte de l’Évangile de Luc, le seul des 4 évangiles qui nous raconte ce moment :

Au sixième mois, l’ange Gabriel fut envoyé par Dieu dans une ville de Galilée du nom de Nazareth, à une vierge fiancée à un homme du nom de Joseph, de la maison de David. Et le nom de la vierge était Marie.

Et, après être entré chez elle, l’ange dit :

— Réjouis-toi, pleine de grâce, le Seigneur est avec toi, bénie que tu es entre les femmes.

Après qu'elle eut vu cela, elle fut troublée par ses paroles et elle réfléchissait : quelle pouvait être cette salutation ?

Et l’ange lui dit :

— Sois sans crainte, Marie, car tu as trouvé grâce auprès de Dieu. Et voici, tu concevras dans [ton] sein, et tu enfanteras un fils et tu l'appelleras du nom de « Jésus ». Celui-ci sera grand et il sera appelé Fils du Très-Haut et le Seigneur Dieu lui donnera le trône de David son père. Et il régnera sur la maison de Jacob pour [tous] les siècles et son règne n’aura pas de fin.

Marie dit à l’ange :

— Comment cela sera-t-il, puisque je ne connais pas d’homme ?

Et, répondant, l’ange lui dit :

— L’Esprit Saint viendra sur toi et la puissance du Très-Haut habitera sur toi et c’est pourquoi ce qui est né saint sera appelé « Fils de Dieu ».

Et voici, Élisabeth, ta parente, a conçu, elle aussi, un fils dans sa vieillesse et elle en est à son sixième mois, elle qu'on appelait la stérile. Car rien n’est impossible pour Dieu.

Marie dit alors :

— Voici la servante du Seigneur, qu'il soit pour moi selon ta parole !

Et l’ange la quitta.

De l’Évangile selon saint Luc, chapitre 1, versets 26 à 38, Traduit du grec par les équipes de notre programme de recherches La Bible En Ses Traditions.

Jésus de Nazareth ?

vierge Marie Ange annonciation colombe livre Nicolas Poussin
Nicolas Poussin (1594-1665), L'Annonciation, (1657, huile sur toile, 105 × 103 cm), National Gallery, Londres © Wikicommons

L’Annonciation a lieu à Nazareth : qu'en dit l'Écriture ? Tour d'horizon !

Nazareth : le village de Jésus

Comme on le sait, Jésus est né à Bethléem. Mais la ville importante de sa jeunesse, c'est Nazareth.

Or, curieusement, la ville n'est mentionnée que 9 fois dans toute la Bible (et 19 occurrences du terme « Nazaréen » - pour être très précis).

Petit récap’ :

Mais un truc nous a marqués !

ange gabriel marie annonciation poteaux fra angelico
Fra Angelico (Giovanni da Fiesole, dominicain, ca 1385-1455), L'Annonciation, (fresque, 1442-1443, 230 x 321 cm) élément d'un cycle sur les mystères du Christ 1er étage. Couvent dominicain Saint-Marc, Florence (Italie) Public Domain © Wikicommons

Une absence dans tout le corpus vétérotestamentaire

* Terme stylé et un peu snob (on avoue) pour dire quelque chose de très simple, à savoir : « relatif à l’Ancien Testament »

En fait, Nazareth n’est pas une ville importante à son époque mais un plutôt un modeste village. Son nom n’est jamais mentionné dans les Écritures ! Nada. On vous joue souvent le couplet du lien entre le Nouveau et l’Ancien Testament : bah là clairement, le Nouveau Testament fait preuve de nouveauté.


Comment interpréter cette absence dans l’Ancien Testament ?

On explore deux pistes de réponse assez simples :

  • Nazareth n’est pas mentionnée, tout bonnement parce que c’est une toute petite bourgade, insignifiante.
  • Nazareth est un village qui prend une nouvelle importance dans la géographie biblique et cette nouveauté concorde avec la naissance de Jésus, nouveauté par excellence.
3 charpentiers table outils bois
Khalil Raad, Carpenters in Nazareth, 1920 PSTU.org.br, Khalil Raad et la photographie en Palestine avant 1947, par Jorge Mendoza - 04/01/2019

Une insignifiance par rapport aux autres localités galiléennes

Nazareth est située en Galilée. Et à l'époque, la grande ville de Galilée, c'est Sepphoris. Mais Jésus n'y va pas... Il se rend à Capharnaüm, un village important de pécheurs, sur les frontières, pour entamer son ministère (Mc 1,21).

Les deux villages de Nazareth et de Capharnaüm sont donc naturellement mis en parallèle et en opposition.

Ainsi Matthieu l’évangéliste compare ces deux localités galiléennes dans ce verset (Mt 4, 13) :

« Et quittant Nazara [Nazareth], [Jésus] vint habiter à Capharnaüm, au bord de la mer, dans les régions de Zabulon et de Nephtali. »

Éléments de comparaison Nazareth - Capharnaüm

  • Nazareth est un village inconnu par ailleurs,
    tandis que Capharnaüm est un village suffisamment important pour accueillir un bureau de douane et un centurion.
  • Nazareth est dans les montagnes,
    tandis que Capharnaüm est au bord de la mer.
  • Nazareth n'a pas d'avantage stratégique particulier,
    tandis que Capharnaüm est situé sur la via maris, axe de communication majeur qui relie l'Égypte à la Mésopotamie, sur les frontières.

On l’a bien compris, c’est assez clair : Matthieu joue sur l'opposition entre Nazareth et Capharnaüm pour faire mettre en évidence quelque chose.

Mais que comprendre ?

Chacune de ces deux localités correspond à un temps bien déterminé de la vie de Jésus :

  • Nazareth marque la vie cachée de Jésus, où Il grandit en famille, incognito.
  • Capharnaüm marque la vie publique de Jésus, où Il se fait connaître et réalise ses premiers miracles.

Georges de La Tour (1593-1652), Saint Joseph charpentier, (huile sur toile, c. 1638-1645, 137 × 102 cm). Musée du Louvre, Paris, France. © Domaine public→,  Lc 2

Une nouveauté qui interpelle

On a parlé de l’insignifiance de Nazareth, village méconnu – ou même inconnu.

Plus encore, il semble avoir une certaine réputation – assez négative ! C’est l’évangéliste Jean qui relate le mépris des gens de l’époque pour cette bourgade.

Quand Philippe lui dit que Jésus est le Messie et qu’il vient de Nazareth, Nathanaël exprime, disons… quelques doutes ! On lit ça en Jn 1, 45-46 :

« Philippe trouve Nathanaël et lui dit :
— Celui dont Moïse a écrit dans la Loi ainsi que les prophètes, nous [l’]avons trouvé : [c’est] Jésus fils de Joseph de Nazareth.
Et Nathanaël lui dit :
De Nazareth peut-il sortir quelque chose de bon ?
Philippe lui dit :
—  Viens et vois. »

Tout comme Nathanaël, on est surpris que le « Verbe se fasse chair » et grandisse dans un village aussi modeste et inconnu.

Mais on peut y lire l'essentiel du mystère de l’Incarnation : un Dieu tout-puissant qui s’abaisse.

sainte famille atelier verdure village nature ange George Desvallières
George Desvallières (1861-1950), Sainte Famille, (Huile sur toile, 1913), 150 x 168 cm. Collection Malakoff-Médéric, Paris © P Henriot.

Le mot de la fin

Pour conclure en poésie, on s’est dit que la vie cachée de Jésus pendant des années à Nazareth, c’est également une hymne à la patience. On laisse alors la parole à Rilke :

« ​Tout n’est que porter à terme, puis mettre au monde.
Laisser chaque impression et chaque germe de sentiment parvenir à la maturité au fond de soi, dans l’obscurité, dans l’indicible, l’inconscient, l’inaccessible à l’entendement, et attendre avec une profonde humilité, une profonde patience, l’heure de l’accouchement d’une nouvelle clarté : vivre dans l’art, c’est cela, et c’est cela seul : pour comprendre aussi bien que pour créer.
Je l’apprends tous les jours, je l’apprends dans la douleur, à qui j’en ai la gratitude : la patience est tout.
»

Rainer Maria Rilke, ​Lettre à un jeune poète, lettre du 23 avril 1903 ​(Trad. Marc B. de Launey, Lettre à un jeune poète, Paris, Gallimard, 1993)

Lisez également

Plongez dans ces Sagas

Recevoir notre incroyable newsletter

Le dimanche à 15h découvrez un passage des Écritures et les œuvres de stars d’hier et d’aujourd’hui qu’elles ont inspirées. Cinéma, musique, peinture et littérature : il y en a pour tous les goûts. C’est gratuit et sans publicité.
Vous allez adorer. Allez lire une newsletter.

Pour un temps paisible dans la vallée du Rhône

Retraite spirituelle

Pour prendre un temps de repos, de rencontre ou de ressourcement spirituel, l'abbaye de Champagne est tout simplement un lieu d'accueil idéal.

Abbaye

Située entre Lyon et Valence, l’Abbaye Saint-Pierre de Champagne est l’une des maisons des chanoines réguliers de Saint-Victor, abritant notamment une magnifique église romane du XIIe siècle.

Vallée du Rhône

Pour les amateurs des biens de la Création, outre d’innombrables caves à vin de grande qualité, une remarquable distillerie se trouve à 3 km seulement de l’abbaye. Vous pourrez rentrer à pieds…

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de “cookies” destinés à améliorer la performance de ce site, à en adapter les fonctionnalités. (Plus d'infos)
Accepter